lundi 30 avril 2007

Aperçu du débat de mercredi

Vous voulez un apercu vidéo du débat du deux mai qui opposera Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy? Regardez donc la vidéo de Philippe Douste Blazy, probablement le plus faible orateur du gouvernement, qui remet Ségolène Royal à sa place quand cette dernière montre son incompétence..

Le suicide?


Au vu de certaines attaques en dessous de la ceinture portées par Royal et ses soutiens, j'en viens à me demander si ils ne cherchent pas à se suicider en se décrédibilisant totalement. Deux exemples pour illustrer cet amateurisme dans les accusations basses voire carrément calomnieuses:


  • Ségolène Royal qui accuse Nicolas Sarkozy d'avoir fait pression sur le président du syndicat de la Presse Quotidienne Régionale pour annuler le débat qui l'a opposée à François Bayrou. Seul hic, elle n'avait même pas pris garde de vérifier si le dit président avait un "alibi" ou non.. A l'heure où selon Royal Sarkozy le menaçait de tous les maux, il était en fait en train de parler à un congrès.. Pas très pro madame Royal! Même dans la calomnie Ségolène Royal reste décidément très amateur. D'ailleurs le PQR dont le vice président est pourtant le président du Parti Radical de Gauche (qui soutient Royal à) a révélé que c'était Ségolène Royal qui avait exercé des pressions! Source: Le Figaro et l'Express

  • François Hollande, la tête d'un dépressif au bord du suicide, a accusé dimanche soir "les puissances d'argent et les puissances médiatiques", en évoquant la présence de Jean-Luc Lagardère au meeting de Bercy. Double hic, Jean-Luc Lagardère est mort il y a plus de 4 ans déjà et son fils Arnaud qui lui a succédé n'était pas là au meeting. Source: Le Monde et le JDD

Alors à votre avis, que vont ils encore inventer pour tenter de diaboliser davantage Nicolas Sarkozy?

Leçons de rhétorique socialiste


Je ne pensais pas qu'en relayant les propos de Michèle Alliot-Marie sur la versatilité des "convictions" de madame Royal, je mettrai ainsi en évidence une nouvelle fois la mécanique intellectuelle de diabolisation des adversaires de la candidate socialiste. Et pourtant.. Comme cela a été évoqué à de nombreuses reprises dans le passé, Ségolène Royal se sert de sa féminité comme un argument. Ce sont les phrases toutes faites "Le temps des femmes est venu", "Osez une femme à l'Elysée" qui visent à faire oublier le fond du problème: Il faut quelqu'un de compétent à l'Elysée et madame Royal ne l'est pas.
La même machine bien huilée s'est mise en route pour discréditer la ministre de la défense. Reprenons les évènements: Au cours du discours de bercy de Nicolas Sarkozy, "MAM" dénonce les convictions à géométrie variable de Ségolène Royal: Farouchement anti Bayrou avant le premier tour, elle se met à lui faire une parade de séduction immédiatement après. Sur les 35 heures, elle a tellement tergiversé que plus personne ne sait ce qu'elle pense. Sur l'énergie, elle veut augmenter les énergies renouvelables pour atteindre 20% du total puis finalement 50. Puis encore 20. Là encore personne ne sait qu'attendre à part des revirements successifs. Michèle Alliot Marie avait donc parfaitement raison de dénoncer celle qui change d'avis aussi souvent que de jupe.
Face à ce constat qu'ils ne peuvent nier, les partisans de Ségolène Royal ont donc resorti les vieilles méthodes connues afin d'esquiver. Mais bien sur, c'est une attaque machiste! Peu importe qu'Alliot Marie soit elle aussi une femme. Prenons l'exemple d'un commentaire -anonyme évidemment- laissé sur ce blog:

Quelle honte de la part d'un ministre d'attaquer si vulgairement parce qu'elle
est une femme
, une candidate à la Présidence. Quel propos machiste, sur qui
prend elle exemple pour parler ainsi? Ne connaît-elle pas l'histoire des femmes
qui se sont justement battues et révoltées contre ces pratiques ultra
conservatrices, sectaires et anti-paritaires
, dont elle profité
jusqu’aujourd’hui

Repérer la phrase "parce que c'est une femme". Toute l'arnaque est là. Quand on critique Ségolène Royal sur son inconstance, la parade universelle resort. Alors que MAM dit "parce qu'elle est incompétente et inconstante", les Royalistes transforment cela en "parce que c'est une femme". Le tour est joué..

De même, prenons cet autre commentaire, lui aussi anonyme:

Enfin nous n'acceptons les propos machiste sur Mme Royal car c'est une insulte à
toute les femmes


Indépendamment des fautes d'orthographe et des lacunes syntaxiques assez inquiétantes, ce commentaire est une nouvelle illustration des méthodes Royalistes. Evidemment il commençait par comparer Nicolas Sarkozy à .. Hitler rien que ça! Et de même vous voyez l'adjectif machiste introduit en douce pour discréditer la critique de fond. Et bien non cher anonyme, ce n'est pas une insulte à toutes les femmes. De même que dire d'un homme incompétent qu'il est incompétent n'est pas une insulte à tous les hommes. J'ose le dire, dénoncer l'incompétence d'une femme, c'est être féministe et cacher son incompétence au prétexte que c'est une femme, c'est de l'antiféminisme!

Edit 13h20: Extrait de nouveaux commentaires

Je voterai l’antifascisme, la toute puissance, je n’ai pas besoin d’un père
fouettard pour avancer dans le merdier qu’ils entretiennent pour gagner plus,
plus, plus et se servir de nous comme des porcs ou des poulets dans les élevages
industriels.


Sans commentaire :)

Selon MAM, Royal change d'idées comme de jupe

La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie accuse la candidate socialiste à l'élection présidentielle Ségolène Royal de "changer d'idées comme de jupe" et conteste sa compétence pour faire face aux "défis" auxquels la France est confrontée.

"Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui change d'idées aussi souvent que de jupe", a-t-elle lancé devant 30.000 personnes réunies au Palais omnisports de Paris Bercy pour le dernier meeting parisien du candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy. "Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui dit une chose d'un côté d'une frontière et une autre chose, le contraire, de l'autre côté de la frontière. Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui ne sait même pas quel est le gouvernement en Afghanistan, nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui ne connaît pas les problèmes de défense nationale mais qui établit la politique énergétique et nucléaire sur un coin de table avec comme seul conseiller un représentant de Greenpeace", a-t-elle ajouté.

dimanche 29 avril 2007

Chiffre intéressant

Le Monde nous apprend aujourd'hui que la première motivation du vote de Ségolène Royal c'est.. le rejet. Pas du tout l'adhésion à un projet où à une personnalité. Non, rien que le rejet comme seul programme. 56% des électeurs de Ségolène Royal ont comme seule motivation le rejet, suivant la diabolisation lancée par le Parti Socialiste. Inquiétant..

Pour le syndicat de la presse régionale, les pressions sont venues de Mme Royal, non de M. Sarkozy

A lire: Pour le syndicat de la presse régionale, les pressions sont venues de Mme Royal, non de M. Sarkozy

Ah là là, assumer ses magouilles...

Jusqu'à peu, le PS a tappé énormément sur Bayrou. Par opportunisme, Royal essaye de se le rallier désormais. Le PS tente donc d'effacer ce qu'il a pu dire de par le passé avec plus ou moins de succès.. Exemple: Le site "tout sur Bayrou" qui recensait des argumentaires pour lutter contre lui a été censuré par la rue de Solferino.. Derrière un incompréhensible "This user has elected to delete their account and the content is no longer available.", il faut lire "Désolé, notre stratégie marketing a changé. Veuillez arrêter de croire qu'on est de gauche et vous rendre sur "Tous avec Bayrou""; Il faut une sacrée dose d'opportunisme..

http://toutsurbayrou.parti-socialiste.fr/
Version avant censure, merci Google

"Non, il n'y a pas eu de pression de Nicolas Sarkozy"

Le président du Syndicat de la presse quotidienne régionale dément à nouveau toute pression de la part du candidat UMP, évoquant plutôt "une formidable machine à désinformer".

"Oui, le syndicat a été délibérément l'instrument d'une campagne orchestrée. Non, Mme Royal, il n'y a pas eu de pression de Nicolas Sarkozy. En revanche, il y en a eu de très fortes de votre côté, exercées directement par votre équipe, et aussi par vous-même à travers vos déclarations", poursuit le président du SPQR. Il réaffirme par ailleurs ne pas avoir rencontré Nicolas Sarkozy jeudi matin contrairement aux affirmations de Ségolène Royal.


Encore une fois, le sectarisme, la calomnie et la diffamation sont dans un camp et un seul. Celui de madame Royal

Source: TF1

samedi 28 avril 2007

Michel Charasse (PS) affiche sa sympathie vis à vis de Nicolas Sarkozy

Et vous, que votez vous au second tour?



Résultats à 13:11
1077 votants
Royal: 37,51%
Sarkozy: 62,49%

Rappels..




Qui a supprimé la double peine?
Qui a permis une baisse de 35% des morts sur les routes de France?
Qui est pour donner le droite de vote aux élections locales aux étrangers?
Qui a créé le conseil français du culte musulman pour faire naître une organisation représentative de l'Islam modéré de France?
Quel ministre de l'intérieur a arrêté Yvan Colonna, assassin du préfet Erignac?
Quel ministre de l'intérieur a évité qu'il y ait une seule victime pendant les émeutes des banlieues?
Qui a sauvé Alstom?
Qui a agi pour que les grandes surfaces baissent leurs prix?

Cette mise au point me parait importante au vu des commentaires et des mails d'une incroyable violence que je reçois sur ce blog. Au lieu d'écouter naïvement le discours manipulateur du PS sur "Sarko facho" et compagnie, jugez le sur ses actes!

vendredi 27 avril 2007

Diabolisation: Mensonges, trahisons et calomnies, la saga continue

Vidéo: L'esquive de Ségolène Royal, rien de nouveau sous le soleil

Débat Nicolas Sarkozy- Ségolène Royal du 2 mai: Avant première

Même à gauche, les délires antisarkozystes dégoutent


Au micro d’On refait le monde, sur RTL jeudi soir, Claude Askolovitch, journaliste d’investigation au Nouvel Observateur et aux convictions de gauche affirmées réagit aux attaques incessantes contre Nicolas Sarkozy:

Je pense également que Nicolas Sarkozy se promenait au bord de la Vologne quand le petit Grégory a été noyé et, à mon avis, il devait empoisonner les puits au Moyen-Âge


Mais bien évidemment, la diabolisation à l'encontre de Nicolas Sarkozy n'est qu'un fantasme.. Bien évidemment le Parti Socialiste est blanc comme neige et quand Ségolène Royal diffame, elle a raison car il faut tout faire pour faire barrage au candidat qui a été choisi avec une participation record par un français sur trois. Merci M. Askolovitch de nous montrer qu'heureusement tous les gens de gauche ne sont pas aussi simplistes et sectaires que cela.

Et un de plus


Ségolène Royal n'étant plus à une diffamation près, nouvelle attaque calomnieuse, reprise par le journal Le Monde; "Ségolène Royal a accusé vendredi devant la presse "le système médiatico-financier auquel est lié Nicolas Sarkozy" de vouloir empêcher son débat avec François Bayrou"

Ségolène Royal, une façon nouvelle de faire de la politique.. On l'avait vu dans le passé, c'est confirmé ici!

Nicolas Sarkozy a dénoncé des "procès de Moscou" et invité Royal ou Bayrou la moindre preuve de ce qu'ils laissent sous entendre pour le salir. Pour l'instant, on attend toujours de même que pour toutes les autres attaques diffamatoires depuis le début de la campagne ..

Ségolène Royal s'enfonce dans les abysses de l'antiféminisme


Ségolène Royal s'enfonce avec délices dans les abysses de l'antiféminisme par de nouveaux appels pour l'élire car elle est une femme. Ainsi, invitée sur le plateau de TF1 jeudi soir, la candidate LCR/LO/PCF/Verts/PS a insisté lourdement sur le fait qu'elle soit une femme, répétant par exemple: "Ayez l'audace de voter pour une femme" à l'intention des téléspectateurs.

Votez pour une femme à l'heure actuelle n'a rien d'une quelconque audace mais par contre a tout les traits de l'antiféminisme en considérant qu'une femme ne doit pas être jugée sur ses compétences mais sur son sexe. C'est un argument aussi idiot que de refuser de voter pour une femme car c'est une femme.

D'ailleurs les femmes françaises ne s'y sont pas trompées; 33% ont voté pour Sarkozy au premier tour, contre 27% pour elle.

Notre ligne ici est claire, nous ne voterons pas pour Ségolène Royal non par machisme comme elle caractérise tous ses adversaires mais pour des raisons de fond:
Pratiques antidémocratiques 1 2 3 4 5
Incompétence et inconstance 1 2 3
Réactionnaire et antiféministe 1 2 3
Refus du débat de fond 1 2 3
Les quelques exemples donnés (1, 2 et 3) ne sont que des exemples pris au hasard dans la longue liste des bourdes ou maneuvres inquiétantes mises en place par Ségolène Royal. Nous vous invitons à chercher dans les archives pour trouver le reste et à nous laisser des commentaires si vous pensez que nous avons oublié quelque chose.

Nota Bene: L'illustration est l'actrice Ava Gardner. En effet, les métiers du spectacles sont les seuls dans lesquels on ait le droit de discriminer quelqu'un en fonction de son sexe ou de son apparence physique.

jeudi 26 avril 2007

L'arnaque du débat Royal Bayrou


Ségolène Royal tente depuis plusieurs jours de ramener la campagne vers un possible débat Bayrou/Royal. C'est exactement la même entourloupe que quand Bayrou proposait un débat à 4 sur internet pour faire parler de lui sans entrer dans le projet.

Ségolène Royal en effet craint la confrontation des projets. A tel point d'ailleurs qu'elle essaye par tous les moyens de réduire la durée du débat qui l'opposera à Nicoas Sarkozy le 2 mai. A tel point aussi qu'elle tente de résumer le débat à une diabolisation de Nicolas Sarkozy pour éviter la confrontation des projets et des programmes.

Dernier avatar de cette esquive permanente de la dame aux caméras, la proposition d'un débat avec François Bayrou. La manoeuvre a de multiples intérêts: Faire parler d'elle sans s'engager sur quoi que ce soit par exemple. Diaboliser à nouveau également. Mais surtout, esquiver une fois de plus le vrai débat du second tour: Qui est le plus apte, le plus compétent pour gouverner entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal? On est en droit d'attendre un débat de fond entre les deux. Las, Ségolène Royal l'évite en proposant maintenant un débat qui aurait eu son intérêt au premier tour...

En essayant de s'attirer les barons de l'UDF, Ségolène Royal tente de tromper les électeurs qui se sont prononcés clairement pour un face à face entre deux candidats. Elle esquive les questions de fond pour y préférer des négociations sur le nombre de ministres UDF ou d'éventuels désistements. Ségolène Royal, c'est l'esquiver perpétuelle

Et vous, qu'en pensez vous?

Ca n'aura pas mis longtemps..


Ségolène Royal a proposé un débat à François Bayrou, le candidat pourtant éliminé du premier tour. Bayrou ayant accepté mais, ego oblige, ayant exigé qu'il soit télévisé, Ségolène Royal a proposé ce vendredi où elle devait passer à un forum de la Presse Quotidienne Régionale. Seul hic, elle n'avait même pas demandé aux organisateurs du forum.. Ceux ci qui recoivent également Sarkozy dans des conditions identiques à Ségolène Royal et prévues de longue date ont fort logiquement refusé. Ce n'est pas François Bayrou qu'ils veulent entendre mais Royal. Cela n'a pas tardé, Ségolène Royal pour camoufler son amateurisme prétend que ... la PQR ne refuse qu'à cause de pressions du Grand Satan Sarkozyste.. Avec Ségolène Royal la campagne plonge de plus en plus dans la calomnie et l'amateurisme. Toujours un mélange de Ségolhaine calomnieuse et de Ségogole gaffeuse.. On est bien barré





Edit 14h40: La SPQR a démenti les propos de Royal lors d'un passage sur Europe 1 ce midi. Cette tentative de manipulation de Royal est à rapprocher de la campagne précédant le premier tour où elle avait accusé Nicolas Sarkozy de préparer une alliance avec le Front National pour le second tour. Démentis déjà par les intéressés,, sa diffamation a été de plus démentie par les faits! Ségolène Royal est elle mythomane? Si vous avez des éléments sur cette question, envoyez les à segogole@voila.fr ou laissez les en commentaire si possible. Un billet est en préparation sur la question.

Edit 27/04: A l'heure ou selon Royal Sarkozy était en train de menacer le responsable de la PQR, ce dernier tenait un discours devant 500 personnes.. Mais, évidemment, c'est la faute au grand méchant loup sarkozyste

Le PS, désuni, critique fortement Royal sur ses négociations avec les barons de l'UDF


Florilège des réactions internes au PS à la négociation de sa candidate avec François Bayrou et les barons de l'UDF.


François Hollande considère le dialogue avec François Bayrou comme "pas convenable" : « Dès lors qu'il dit qu'il ne donnera pas de consigne de vote, nous allons nous adresser à ses électeurs, rien qu'à ses électeurs », estime t-il agacé. Avant d’ajouter : « La main a été tendue, elle n'a pas été prise. Il n'y a donc pas de négociation à avoir avec l'UDF et pas de majorité avec François Bayrou. Le seul débat que nous devons avoir entre les deux tours, c'est avec Nicolas Sarkozy». La coordination entre le premier secrétaire du parti socialiste et sa compagne officielle laisse apparemment à désirer...


« Ce procédé est parfaitement déloyal », pour l'ancien ministre Jean Glavany qui ne comprend pas pourquoi Ségolène Royal n’a pas attendu de se concerter avec la direction du PS et la base militante. Ce procédé irrite au plus haut point les dirigeants socialistes qui se voient contraints d’abdiquer face aux calculs politiciens de Ségolène Royal, elle qui pourtant accusaient François Bayrou de tous les maux il y a quelques jours encore.


Daniel Vaillant est venu ajouter sa voix au concert de désapprobation en estimant que « ce changement de stratégie » est néfaste pour le PS


Harlem Desir s’insurge contre cette décision qui mènera selon lui « à une machine à détruire les socialistes


De son côté, Michel Charzat ironise, « à l'issue d'une initiative que j'imagine avoir été soigneusement pesée dans ses conséquences, nous nous trouvons dans une situation cocasse où François Bayrou, le battu du premier tour, se trouve en position d'arbitre du second. Je m'inquiète de la confusion qui pourrait s'instaurer ».

Jean-Luc Melenchon s’emporte, « camarades, vous jouez avec le feu », suivi par le président du MJS Razzye Hammadi qui s’est dit désespéré, « ça fait mal au cœur ».



Et dire qu'unis comme ils sont, ils veulent s'ouvrir pour faire une majorité "cohérente" allant de Besancenot/Laguiller/Buffet à Bayrou.. Ca promet pour l'avenir de la France

mercredi 25 avril 2007

Ce que disait Ségolène Royal de Bayrou


Souvenons nous, avant de faire une parade de séduction devant François Bayrou pour obtenir les faveurs de quelques uns de ses électeurs, Ségolène Royal était extrêmement critiqique vis à vis de lui. Retour sur quelques unes de ses déclarations

- «Il est assis entre deux chaises. Je ne sais pas si vous avez essayé de rester assis entre deux chaises, ce n’est pas très confortable.» (Ségolène Royal le 20 avril)

- «Son “ni droite, ni gauche” masque l’immobilisme le plus absolu, le refus de dire clairement quelles sont les solutions qui seront apportées aux problèmes qui se posent au pays.» (Ségolène Royal le 27 mars)

- «C’est une forme d’imposture.» (Ségolène Royal le 14 mars)

- «Il cherche à brouiller les cartes.» (Ségolène Royal le 1er mars)

- «La politique n’a rien à gagner dans le ramollissement des identités politiques.» (Ségolène Royal le 26 février)

Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS, dénonce la stratégie de Ségolène Royal


Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS, dénonce la stratégie de Ségolène Royal, mélange de diabolisation de Nicolas Sarkozy et de danse du ventre à l'UDF qu'on accusait encore hier d'être de droite. Morceaux choisis de son billet, à lire sur son blog:

Attention ! Camarades, vous jouez avec le feu. Quoi ? Des ministres UDF ? Oh j’ai bien entendu la nuance ! Il y a une condition: il y aura des ministres UDF si Bayrou est d’accord avec le pacte présidentiel. Mais je ne suis pas tombé de la dernière pluie. Je comprends que l’alliance est proposée. Si elle ne se fait pas, « on » pourra dire « c’est de leur faute ».


La semaine dernière nous expliquions encore tous sur tous les tons que "Bayrou c’est la droite !" François Hollande l'a dit dans ces termes, aussi crument. On m’a même chargé d’une cellule d’argumentation sur ce sujet avec les sénateurs socialistes ! Nous avons donc édité un document fait de fiches thématique: 50 pages ! C’était un leurre ? Un rideau de fumée ? Vous me manipuliez ? Quelle misère !


Aux journalistes sur place, après le meeting, en libre propos, si j’en crois ce que l’une d’entre elle m’a répété, le complément a été donné: « le pacte n’est pas intangible, on peut le discuter ». Quelle journée de dupes! Je n’arrive pas à le croire. Sans doute parce que je ne veux pas le croire. N’empêche : quel incroyable contresens.


A-t-on oublié ceux qui ont voté Royal en venant de l’autre gauche, communistes (voyez les cartons pleins de Ségolène Royal dans les communes communistes), altermondialistes ou trotskistes, au nom du fameux vote utile ? Pense- t- on les mobiliser avec cette perspective d’avoir des ministres UDF au bout du bulletin de vote ? A quel niveau de diabolisation du vote Sarkozy faudra-il monter pour faire avaler ce tour de passe passe ? Et aussi croit on que les neuf points de l’autre gauche nous sont acquis quoi qu’il arrive et quoique l’on dise et fasse ? A-t-on pris des assurances du côté de Besancenot, de Buffet et de Laguiller pour qu’ils maintiennent leur consigne de vote et se mobilisent pour faire voter Ségolène Royal même avec ses nouveaux bagages accompagnés de l’UDF ?



Nouvel exemple de l'amateurisme de Ségolène Royal


Contrairement à ce qu'avait annoncé la candidate socialiste, le chef du gouvernement italien "ne prévoit pas actuellement" de participer à son meeting de Lyon, vendredi. Ségolène Royal avait annoncé sa présence avant même d'en avoir la confirmation pour tenter désespérement de séduire François Bayrou et l'appareil de l'UDF. Belle illustration de l'amateurisme d'une candidate dont on se demande bien ce que la France deviendrait si elle était à l'Elysée..

Source: Le Nouvel Observateur

mardi 24 avril 2007

Eric Besson à Dijon

L'ancien secrétaire national du parti socialiste, Eric Besson, s'explique et dit la vérité sur la campagne de diffamation du PS.

Qui choisiront les électeurs UDF?

Les deux candidats cherchent à convaincre, mais pas les mêmes personnes.. Après avoir obtenu le soutien des candidats d'extrême gauche, Royal cherche à convaincre Bayrou, Sarkozy cherche lui à convaincre les électeurs. Deux façons différentes de faire de la politique..

Royal aurait elle peur du débat ?


Royal aurait elle peur à l'approche du débat et chercherait t'elle à le dénaturer comme elle l'a fait pour les débat socialistes afin d'éviter les questions gênantes? Au vu des déclarations à la sortie de la réunion au CSA, cela n'est pas impossible. Alors que Xavier Bertrand a rappelé que Nicolas Sarkoz n'avait "ni exigence, ni revendication" pour l'organisation du débat, Ségolène Royal négocie encore, souhaitant apparemment changer les journalistes prévus (PPDA et Arlette Chabot) et obtenir les journalistes les moins incisifs possible.

Royal a également exigé un débat de moins d'une demi heure alors que Nicolas Sarkozy veut le plus long possible. Voudrait elle masquer son incompétence?

Nul doute que les royalistes sortiront l'argument éculé du grand méchant loup sarkozyste controlant les médias pour justifier les hésitations de Royal..

Tiens sinon, Joey Starr, le "prof en sodomie verbale" soutient Ségolène Royal

Chat en direct avec Eric Besson

Jeudi prochain, 11h30, sur le site du Monde.
Le sujet sera: Pourquoi avoir rallié Nicolas Sarkozy ?

Quelles sont vos réponse à cette question?

Eric Besson dévoile la manipulation orchestrée par le PS


Eric Besson, le secrétaire national du PS qui s'est rallié à Nicolas Sarkozy est une illustration vivante des stratégies mises en place par le parti socialiste pour discréditer. Et Besson n'est pas tout blanc d'ailleurs: Besson, le petit soldat qui a sagement executé les ordres du PS jusqu'à être dégouté des méthodes diffamatoires de l'équipe Royal, tant envers lui qu'envers Sarkozy et à en quitter le PS.
Il est d'une part de ceux qui, sur les ordres du PS, ont lancé et attisé une camapagne de diffamation sarkophobe. Il coordona donc au nom du PS la publication d'une tribune à charge contre Nicolas Sarkozy dans laquelle un certain nombre d'auteurs répondent à la commande du PS en démolissant autant que possible Nicolas Sarkozy, avec des attaques très souvent contradictoires d'ailleurs. A cet égard, Eric Besson est l'un des mieux au courant de la machine de diabolisation et de diffamation montée par le PS et ses officines. Qu'il ait eu le courage de dire la vérité et de quitter ses amis par respect pour la chose publique explique l'extraordinaire haine du PS qui en est né. Mais ce qu'il révèle est extrêmement intéressant sur la stratégie du PS: "Dès l'automne 2006, il était déjà limpide pour beaucoup d'entre nous que si la confrontation portait sur les idées et sur la capacité à gouverner, alors Ségolène Royal n'avait guère de chance de l'emporter face à Nicolas Sarkozy", a-t-il dit. "Il fallait donc, pour espérer le battre, le diaboliser, le caricaturer en espérant parvenir à ce qu'il fasse peur." "Il y a quatre mois à peine, je participais au début d'une entreprise délibérément conçue de diabolisation du favori de l'élection présidentielle".
Dégouté à l'origine par l'incompétence flagrante de Ségolène Royal, Eric Besson décide alors de se mettre en retrait du PS. Il démissionne donc de son mandat de secrétaire national à l'économie et à la fiscalité sans faire de bruit, ni dévoiler les dessous de la diabolisation. La réaction du PS ne se fait pas attendre cependant par l'intermédiaire de Julien Dray et de François Rebsamen, fidèle lieutenant de Ségolène Royal: Il est diffamé, avec les mêmes méthodes que celles qu'on lui avait demandé de mettre en oeuvre contre Nicolas Sarkozy. On tente de salir sa vie privée, de faire naître le soupçon. C'est là que Besson excédé décide de ne plus faire le petit soldat fidèle mais de dire la vérité: Ouvrage sur Ségolène Royal et surtout vérité sur les méthodes de diffamation mises en place à l'encontre de Nicolas Sarkozy.
Il est donc à la fois complice et victime des méthodes honteuses du Parti Socialiste. Ce qui ne l'excuse pas. Eric Besson n'est pas blanc comme la neige. Il a appliqué ces méthodes de diffamation et de diabolisation qui font honte au parti socialiste pendant longtemps. Mais au moins, il a reconnu ces méthodes pour ce qu'elles étaient et a refusé de les cautionner davantage. Cela lui a valu de subir ces mêmes méthodes

lundi 23 avril 2007

Détente: Caricatures de Ségolène Royal


Couscous Royal: La reine de la boulette..


Ségolène Royal: Des idées dépassées mais remaquillées
Ségogole: La tache qui rit..

Si vous avez des images à nous faire partager, laissez un commentaire!

Le tout sauf ségo?

Le programme actuel de Ségolène Royal se résume à un "tout sauf sarkozy". Les électeurs de gauche ne semblent pas convaincus et un vote "tout sauf ségo" est en train de naître

Selon Reuters, les reports sur la candidate socialiste se feront mal malgré les appels à voter pour elle des candidats d'extrême gauche; Suivant l'exemple d'éric besson, le tout sauf Ségo séduit des parts importantes de l'électorat de gauche.

Les électeurs de Dominique Voynet voteront à 78% pour Ségolène Royal le 6 mai et à 22% pour Nicolas Sarkozy. Les tenants d'Olivier Besancenot se prononcent à 83% pour Ségolène Royal et à 17% pour Nicolas Sarkozy.

Ceux d'Arlette Laguiller optent pour la candidate socialiste à 78% et pour Nicolas Sarkozy à 22%, ceux de Gérard Schivardi se répartissant pour moitié entre les deux candidats.

Vos réactions?

Statistiques de la première quinzaine d'avril

L'augmentation continue de la fréquentation de ce blog se confirme et montre que la vraie Ségolène Royal, mélange de Ségogole et de Ségolhaine, commence enfin à être connue des français.

50.000 visiteurs uniques soit un peu plus de 3.000 par jour. Le rythme depuis le 15 avril laisse augurer d'une audience record de 100.000 visiteurs uniques entre le 15 et le 30 avril. De plus, la forte hausse de netvibes ou de bloglines comme référants montre la fidélisation croissante des lecteurs de blog.

Les meilleurs référants évoluent avec l'apparition de nouveaux: Metro, Le Nouvel Obs, Arte ou come4news.com côté médias. Sego-Diche, Ségolénades, Blanche niaise, Ségo sans moi ou Lesforumz.com, jeuxvideos.com, pirates-caraibes.com, les forums de Club Internet ou .. des forums du PS et même un forum d'escort girls..

Plus placedelademocratie.net,

Scoopeo a également contribué à l'augmentation de la fréquentation de ce blog, votre serviteur ayant même été remarqué dans le Monde pour avoir diffusé les tentatives de manipulation des partisans de Royal. (Pour que vos votes comptent sur scoopeo, vous devez être inscrits)

Enfin, gardons le meilleur pour la fin, les mots clefs les plus utilisés et les plus insolites pour arriver sur ce blog:
Ségolène Royal sous toutes les orthographes tient la corde grâce au très bon référencement du blog sur Yahoo (7e à la requête ségolène royal) et Google (11e). Ségogole est très utilisé également (266 visites sur les 5 derniers jours, toujours selon google analytics). Les incorrigibles pervers persistent avec Ségolène Royal nue (66), ségolène salope (56), etc. Le patrimoine de ségolène royal fait des vagues (35) mais moins que ses revenus (67). Quelques irréductibles s'acharnent à chercher un programme à Ségolène Royal (120 en cumulant les orthographes variées). Belle stabilité pour les "bourdes", "conneries", "âneries" qui cumulées ont attirés 158 visiteurs sur les 5 derniers jours.

Les plus insolites, une visite à chaque fois: "difformités physiques", produits dérivés segolene royal", "blog bonnasse", "segolene fuir", "pintade blog" (lool), "autisme le pen", "femme-fasciste" (là je comprends qu'on trouve Royal), "bande de salopard" (Il devait penser au PS).

Ce qui vous attend au débat ségo sarko du 2 mai


SarkoSégo Débat
envoyé par marie-sego

A l'époque son discours n'était pas aussi rodé.. Quand elle ne savait pas quoi répondre, elle disait "laissez nous respirer". maintenant elle dit "Demanderiez vous cela à une femme?"

Non Ségolhaine Royal n'est pas la femme parfaite, douce et à l'écoute. Elle est sourde, opportuniste et rigoriste. Accepterez vous le mythe imposé par les médias?

Résultats définitifs dû premier tour

Résultats définitifs

* Inscrits : 43.651.588
* Votants : 36.928.728
* Abstention : 15,40%

Nicolas Sarkozy 11.323.704 31,11%
Ségolène Royal 9.402.841 25,84%
François Bayrou 6.750.019 18,55%
Jean-Marie Le Pen 3.824.299 10,51%
Olivier Besancenot 1.494.391 4,11%
Philippe de Villiers 815.781 2,24%
Marie-George Buffet 705.456 1,94%
Dominique Voynet 570.246 1,57%
Arlette Laguiller 486.467 1,34%
José Bové 479.114 1,32%
Frédéric Nihous 420.097 1,15%
Gérard Schivardi 123.242 0,34%

La soirée du premier tour et les sondages du second


Les cinq premiers sondages d'intentions de vote pour le second tour, réalisés dimanche soir 22 avril après la publication des premiers résultats à 20 heures, sont unanimes : Nicolas Sarkozy battrait Ségolène Royal le 6 mai. Selon les sources, les scores avancés pour le chef de file de l'UMP oscillent entre 52 % et 54 % des intentions de vote, tandis que ceux de la candidate du Parti socialiste varient entre 46 % et 48 %.


Nicolas Sarkozy obtiendrait 52 % (contre 48 % à Ségolène Royal) selon BVA, 53,5 % (contre 46,5 %) selon CSA-Cisco, et 54 % (contre 46 %) selon Ipsos-DELL, l'IFOP et LH2.


Tous les sondages avaient sous estimé le score de Nicolas Sarkozy au premier tour: Le candidat de l'UMP a réuni sur son nom plus de 31% des bulletins alors qu'il était crédité, vendredi 20 avril, de 27 % d'intentions de vote par LH2, 28 % par IFOP, 26,5 % par CSA, 28 % par la Sofres, 29 % par BVA et 30 % par Ipsos. 3% de plus en moyenne que les sondages donc, un très bon score renforcé par une participation massive.


Le handicap majeur de Ségolène Royal? Sa non préparation aux enjeux qui attendent le futur président de la république. Il est révélateur de constater que sa non préparation et son incompétence in fine se sont manifestés au soir du premier tour: Problèmes techniques, coupure de courant, une réaction près de deux heures après 20h, près de 4h après qu'elle ait eu les premières estimations, plus d'une heure après Nicolas Sarkozy. Ségolène Royal n'avait rien préparé et a du improviser au dernier moment ! Et elle a donc laissé France2 diffuser pour passer le temps des images du candidat de l'UMP en voiture dans Paris tel Chirac après sa victoire en 1995. Et par sa propre faute elle a renforcé Nicolas Sarkozy..

dimanche 22 avril 2007

La vague bleue pour Nicolas Sarkozy


Malgré la multiplication des attaques sordides contre Nicolas Sarkozy et la stratégie visant à le diaboliser par des moyens indignes de partis démocratiques, les électeurs ont très clairement entériné le discours de vérité du candidat de l'UMP et sa volonté d'action pour changer la donne et offrir sa chance à chacun. A l'issue du premier tour, Nicolas Sarkozy est à plus de 30% des voix, contre moins de 25% pour la candidate socialiste, Ségolène Royal. L'un grâce à son projet, l'une grâce au vote utile. Près de 6 points séparent les deux candidats.

Nicolas Sarkozy a réussi son pari, éliminer l'extrême droite et faire le plus gros score de la droite parlementaire depuis 1974. Nicolas Sarkozy est le seul à avoir su détourner les électeurs de l'extrême droite. C'est là une belle victoire pour le candidat de l'UMP et surtout pour la démocratie qui retrouve après la parenthèse de 2002 un véritable débat de fond.

A gauche, les défections se multiplient après des résultats décevants malgré le vote utile; Bernard Tapie a ainsi dévoilé sur France 2 "le bal des faux culs" des membres du PS, soutenant officiellement madame Royal et n'attendant que sa chute pour gagner une place en 2012. Quant au responsable "économie" de madame Royal, Eric Besson, celui qui avait dénoncé son incompétence, il a rallié officiellement Nicolas Sarkozy, déclarant "des deux candidats en lice, il me paraît le mieux préparé, le plus qualifié et le plus cohérent". Ces ralliements de la gauche à Nicolas Sarkozy confirment un rassemblement déjà entamé par les ralliements de mitterrandistes comme Roger Hanin, de centristes comme VGE, André Santini ou Simone Veil.

Les basses maneuvres contre Nicolas Sarkozy se sont elles poursuivies, l'ensemble des candidats communiant dans le front anti sarkozy et dans l'absence de projet pour la France. La cour effrénée des membres de l'équipe de Ségolène Royal à l'UDF s'est faite plus visible encore; Les petites magouilles entre François Bayrou et Michel Rocard dans le secret d'une salle à manger se sont poursuivis au grand jour cette fois là: De l'extrême gauche à l'extrême centre, de Daniel Cohn Bendit à Olivier Besancenot en passant par Arnaud Montebourg, tous ont appelé les apparatchiks UDF à rallier une coalition de bric et de broc dont le seul point commun et projet "pour battre Nicolas Sarkozy". Cela ne suffira cependant pas à masquer l'absence de projet de société autre que l'assistanat et l'étatisme forcené. Soutenue par l'extrême gauche trostkiste, les communistes, les lambertistes et autres altermondialistes, Ségolène Royal peut elle séduire par des magouilles d'appareil les électeurs du centre et les faire voter pour un programme ancré dans le refus du monde moderne? Les électeurs sauront trancher et choisir le plus compétent des deux candidats, le mieux à même de répondre aux défis du monde moderne et aux questions internationales toujours plus prégnantes.

Ségogole

P.S: Selon Ipsos, le second tour donne Sarkozy vainqueur à 54%. Un débat télévisé opposera les deux candidats le 2 mai. Nous vous invitons à nous communiquer par mail (segogole@voila.fr) toute information que vous voulez que nous diffusions pour montrer le vrai visage de Ségolène Royal. Tout dépend de vous, référencez ce blog, utilisez ses arguments, ses vidéos. Montrez à tous l'incompétence et le sectarisme d'une candidate au programme d'extrême gauche.

Planète Bayrou

Demain, votez

Demain, votez. Et votez librement, ne vous laissez pas manipuler par les "Amis de Ségolène" qui vous invitent à ficher vos amis pour mieux leur "prescrire" de voter Ségolène Royal.
Quelques éléments objectifs pour le coup afin de choisir en âme et conscience. Les billets cités ne sont pas exhaustifs mais juste un avant gout. Cherchez sur le blog grâce au bandeau situé en haut de votre écran ou tappez dans google ségogole plus le mot qui vous intéresse:

N'hésitez pas à utiliser ces billets pour montrer le vrai visage de la dame aux caméras. Piochez selon le thème que vous voulez aborder et parlez en sur vos blogs ou forums. Il est temps de casser le mythe qu'elle a construit et de révéler la vraie Ségolène: Un mélange de Ségolhaine et de Ségogole; De l'incompétence mélangée à du sectarisme intolérant et inquiétant

samedi 21 avril 2007

Les méthodes de campagne de Ségolène Royal (2)

PARIS (Reuters) - Patrick Menucci, directeur adjoint de la campagne présidentielle de Ségolène Royal, a été l'objet d'un constat par la police pour avoir distribué des tracts samedi à Marseille alors que la campagne électorale est officiellement close, a-t-on appris de sources policières.

"Un constat d'infraction (à la loi électorale) a été fait par la police sur place et transmis au parquet", a-t-on précisé.


Le responsable socialiste a démenti cette information.

La loi stipule que la campagne présidentielle "prend fin le vendredi précédant le scrutin, à minuit". Dans l'intervalle allant jusqu'à la publication des résultats, un candidat ou un militant ne peuvent pas faire campagne en distribuant des tracts ou en prenant la parole en public.

"Si c'est le cas, il faut faire constater les faits", a expliqué un membre de la Commission nationale de contrôle de la campagne en vue de l'élection présidentielle (CNCCEP).

Patrick Menucci, a-t-on ajouté de même sources, se trouvait dans le quartier Castellane, dans le centre de Marseille, en compagnie d'une quinzaine de militants.

Le dirigeant socialiste, dans un entretien téléphonique avec Reuters, a déclaré que l'information rapportée était erronée. "Elle est fausse cette information. Je n'ai jamais été interpellé par personne", a-t-il dit.

"Je n'ai jamais distribué de tracts à Castellane. Personne ne peut m'empêcher de parler avec des citoyens", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, l'UMP des Bouches-du-Rhône dénonce le "triste exemple" donné par un représentant du Parti socialiste et "proche collaborateur de Ségolène Royal".

Martine Vassal, secrétaire générale adjointe de l'UMP-13, juge déplorable qu'un candidat aux élections législatives ne soit "même pas capable de respecter les lois de la République".

vendredi 20 avril 2007

Vidéo: Au pays de Candy avec Ségolène Royal

Hilary Clinton a bien refusé de recevoir Ségogole

http://www.scoopeo.com/presidentielles2007/hilary-clinton-a-bel-et-bien-refuse-de-recevoir-segolene-royal

Les gauchos soutiennent Ségolène Royal: Ze vidéo

jeudi 19 avril 2007

Royal rembarrée par les caissières lors de sa visite dans un supermarché

Récit de la visite de Ségolène Royal dans un supermarché. La méconnaissance en action..

A l'accueil, Ségolène Royal s'enquiert des suppressions d'emplois engendrées par
le passage aux caisses automatiques. "Pas du tout!", lui explique une employée.
"Au contraire, on en a formé d'autres (caissières) et repris d'autres. Il y
a eu des évolutions de carrière", assure-t-elle face à une candidate qui fronce
le sourcil, sa visite ayant pour but de dénoncer "la logique de régression" de
la grande distribution qui mécanise certains postes de travail.


Ségolène Royal, proche des gens comme vous et moi..



mercredi 18 avril 2007

"Je suis une promesse d'audace sécurisée." Ségolène Royal sur le site de Désirs d'avenir. Apparemment, ils en ont de la bonne au siège de campagne pour sortir des trucs comme ça..

Trouvé sur internet

A propos de François Bayrou

“Voilà un homme qui prétend rompre avec le système et qui prépare avec Michel Rocard des combinaisons d’appareils dans le dos des Français !”…

Vos réactions?

Source

Parachutage et juste retour des choses


Vincent Peillon, le porte-parole de Ségolène Royal a été radié des listes de la commune de Chepy, dans la Somme, par le tribunal d'instance d'Amiens, qui a estimé que ce dernier n'y résidait pas. Il avait triché, se faisant parachuter dans une circonscription plus facile pour se faire élire. La justice a sanctionné cette dérive bien politicienne du porte parole de Ségolène Royal

Il ne pourra donc pas voter pour Ségolène Royal. Et l'amateurisme continue au PS ...

Source; Nouvel Obs





Voir aussi :

Quand Royal esquive les questions

En cette fin de campagne, la candidate annule rendez-vous et interviews.

CE QUI N'ÉTAIT au départ qu'une mauvaise habitude est devenu une stratégie. Depuis le début de la campagne électorale, Ségolène Royal a « posé des lapins » à une bonne douzaine de médias. Mais dans cette dernière semaine, elle annule les interviews, en cascade. Alors qu'elle devait plancher hier matin devant les lecteurs du Parisien - un exercice d'ordinaire très prisé des politiques - elle a annulé in extremis sa venue, lundi après-midi. Le 10 avril, elle s'était fait remplacer au pied levé par Jean-Pierre Chevènement sur Europe 1. Hier matin, les agences de presse internationales Reuters et Associated Press, qui avaient rendez-vous au QG de Royal, boulevard Saint-Germain, ont fait antichambre pendant une heure et demie, avant qu'on leur annonce que l'interview était annulée, la candidate n'ayant « pas eu le temps de lire les questions » qu'elles avaient été invitées à lui transmettre par avance.
Les questions, c'est bien là le problème. Après avoir sans cesse promis des rencontres régulières à la presse, la candidate a trouvé un nouveau style de communication peu participatif : la déclaration sans question ! Ce fut le cas, lundi soir à Nantes, lorsqu'elle a annoncé que la lutte contre les violences faites aux femmes serait élue « grande cause nationale » et aussi hier matin à Paris pour sa déclaration sur le train de vie de l'Etat (lire ci-contre). Et lorsqu'un journaliste ose tout de même poser une question, la candidate botte en touche tandis que le directeur de campagne François Rebsamen met fin à l'échange d'un « Bon, voilà » qui sonne comme un ite missa est.


Posture antisystème


Le tournant dans l'attitude date de l'annonce précipitée du Contrat première chance. Mal préparée, la candidate a fait face à des questions précises, auxquelles elle était bien en peine de répondre. Puis, lorsque le débat s'est mis à tourner autour de l'appel de Michel Rocard à une alliance avec François Bayrou avant le premier tour, elle a tout fait pour échapper aux questions sur sa stratégie. La formule de la déclaration lui permet de choisir elle-même le terrain sur lequel elle se place, en imposant son thème du jour, notamment aux télévisions et aux radios.
Royal estime qu'elle peut se permettre de dire non aux médias, même si elle s'était engagée auprès d'eux auparavant. Après tout, la posture antimédia et antisystème a profité à François Bayrou en début de campagne et la dénonciation du poids de la presse est un thème porteur, notamment dans les classes populaires. « On n'est pas là pour faire vendre des journaux. Ce n'est pas ce que les Français attendent », lâche Rebsamen. Et de glisser que la candidate a tiré les leçons de 2002 : elle veut garder sa liberté pour « être réactive aux événements », comme elle l'a fait à Nantes en se saisissant du meurtre de Sophie Gravaud comme point d'appui pour sa campagne. Rappelant que Lionel Jospin était « engoncé dans son programme de déplacements », Rebsamen ajoute : « Avec elle, on n'aura pas papy Voise qui passe pendant une semaine sans qu'elle réagisse. »

François Bayrou, un homme neuf

mardi 17 avril 2007

Intéréssant..

Pour les lecteurs de Scoopeo, la dernière connerie de Ségolène Royal qui confond Brut et Net (on ne vit pas dans le même monde madame Royal..) est à 75% la révélation d'une incompétence réelle et pour 25% une simple bourde passagère.

lundi 16 avril 2007

Le Smic pas très net de Ségolène Royal


Nouvelle bourde, enfin plutot, nouvelle révélation de son incompétence évidente. Maintenant elle dit des conneries et quand on lui demande de confirmer, elle assume! Ségogole présidente!

Invitée lundi matin sur RMC et BFM TV, la candidate socialiste a annoncé un Smic à « 1500 euros net », au lieu des 1500 euros brut que prévoit le projet du PS.

Bourde de fin de campagne, fatigue ou question-piège d’un intervieweur ? Il est 8 h 30, lundi, dans les studios de RMC. Début de l’émission « L’entretien d’embauche pour devenir président ». Le journaliste Jean-Jacques Bourdin interroge Ségolène Royal sur la hausse du Smic. La candidate socialiste souhaite le porter à 1 500 euros brut lors de la prochaine législature.

« 1500 euros… net ? », lui demande benoîtement l’intervieweur. Aucune hésitation de Ségolène Royal : « Net. Et plus si la croissance le permet ».

Question "bizarre"

La surprise est de taille : si le « pacte présidentiel » de la candidate socialiste ne précise à aucun moment si ce montant est brut ou net, le projet socialiste, lui, promet 1.500 euros brut aux 18 % de salariés payés au Smic en France, d’ici à 2012.

Contacté par le figaro.fr, l’attachée de presse de Ségolène Royal rectifie immédiatement le tir. « Quand, dans l’émission, Ségolène Royal dit ‘1.500 euros net’, il faut comprendre ‘1.500 euros brut’, comme le prévoit le programme du PS », explique-t-elle.



Voir aussi:



Ségogole et son accent anglais

Ségolène Royal en anglais dans le texte, enfin dans la vidéo. Encore des progrès à faire..

Ségolène Royal élue, un évènement "planétaire", rien que ça

"Nous serons surpris de l’événement planétaire que constituera, au-delà de ma personne, l’élection d’une femme politique d’expérience à la présidence de la République française et de l’élan qui en résultera."

Ca va les chevilles? Et la madone, on met les pieds sur terre! La dame aux caméras aurait elle abusé de substances illicites?

Pitoyable

« Je voudrais m’adresser aux femmes : j’ai besoin du vote des femmes ». Tel est l’appel lancé ce dimanche par Ségolène Royal à Achicourt. Je n'ai pas de programme, votez pour moi parce que vous êtes des femmes et que je suis une femme. Votez pour un juif car vous êtes juif. Votez pour un blanc car vous êtes blanc. Ségolène Royal relance le communautarisme qui est sa marque de fabrique après l'anti Sarko, l'anti Bayrou. Elle attise les conflits entre les français, dressant la gauche contre la droite, les hommes contre les femmes, les fraudeurs contre ceux qui payent leur tiquets. Merci madame Royal de nous montrer une fois de plus votre vrai visage

Zapatero: "J'éprouve du respect et de l'admiration pour.."

"J'éprouve du respect et de l'admiration pour Nicolas Sarkozy. C'est un homme qui dispose de capacités politiques reconnues, de convictions fermes et d'une ténacité plus que certaine (...) j'ai eu des relations importantes avec lui comme ministre de l'Intérieur et aussi maintenant en tant que candidat. Nicolas Sarkozy a toujours eu une attitude très ouverte et positive envers l'Espagne et il a contribué activement à fortifier les relations entre nos deux pays (...) La coopération entre la France et l'Espagne a été très fructueuse quand Nicolas Sarkozy était ministre, en particulier en matière de lutte antiterroriste"

Ségolène Royal a désespérement essayé de rallier le premier ministre socialiste espagnol à sa cause. Las, ils ont beau être du même bord, Zapatero a compris que Ségolène Royal n'avait pas la stature nécéssaire pour être présidente. D'où son soutien à .. Nicolas Sarkozy. encore un homme de gauche qui le soutient et quitte la candidate socialiste. Le temps de se poser des questions?

samedi 14 avril 2007

Rions avec les soutiens de Ségogole

Caprice de la météo ? Ou difficulté à se mobiliser pour une candidate qui leur paraît parfois distante ? Les socialistes n'ont pas réussi à rassembler en masse devant les mairies, comme ils avaient appelé à le faire, pour faire connaître le Pacte présidentiel de leur candidate.

Faute d'assistance, les militants ont souvent dû redescendre sur les marchés pour rencontrer la population. Personne devant les mairies des grandes villes du nord et de l'ouest, non plus que devant le bâtiment de style pompier de la capitale ou l'hôtel de ville de Lyon.


Source: Le Parisien

vendredi 13 avril 2007

Le score de Jean-Marie le Pen

Nous vous avions proposé un sondage: "Quel pourcentage fera Jean-Marie Le Pen au premier tour selon vous?" Les réponses sont éclairantes et manifestent que le danger de la présence du leader d'extrême droite au second tour est bien là: Pour deux tiers des répondants, Jean-Marie le Pen sera au dessus de 15%. Pour près d'une personne sur deux, le leader du Front National dépassera même 17,5%..
Vous pouvez continuer à voter jusqu'à dimanche où un nouveau sondage sera mis en place

En tout cas les RG eux ont tranché. Pour eux; le deuxième tour sera Sarko - le Pen nous apprend le Nouvel Obs

Michel Rocard: Intervention comparée


Michel Rocard:

Si Nicolas Sarkozy est élu dans quelques semaines, nous n'aurons aucune excuse. L'UMP gagnera les élections législatives qui suivront; et pendant cinq ans, la France va souffrir.

Tous les Français ne souffriront pas de la même façon : les plus riches vivront encore mieux. Les classes moyennes et les petits salariés vivront plus mal. Les exclus seront plus seuls que jamais.


A comparer avec

Nicolas Sarkozy (Discours à Tours):
Je n’accepte pas les leçons de morale d’une gauche mondaine qui a cessé depuis bien longtemps de s’intéresser au sort des travailleurs. Je n’accepte pas les leçons de morale d’une gauche déconnectée qui n’est pas confrontée à la crise du logement, qui n’est pas concernée par les délocalisations, ni par le chômage, ni par la précarité. Je n’accepte pas les leçons de morale d’une gauche élitiste qui se donne bonne conscience à peu de frais et qui aime tellement les banlieues difficiles qu’elle n’y habite pas, qui aime tellement l’école publique qu’elle n’y met pas ses enfants, qui aime tellement les transports en commun qu’elle ne les prend jamais, qui aime tellement les impôts qu’elle veut en faire payer toujours plus à tout le monde sauf à elle-même.


Lire aussi: Du sectarisme

jeudi 12 avril 2007

mercredi 11 avril 2007

Depuis le début de la campagne, Ségolène Royal évite soigneusement tout sujet sensible

A plusieurs reprises au cours de la campagne, Ségolène Royal a soigneusement évité certains sujets, voire refusé de répondre à des questions. Celle qui a théorisé la fin des "experts" justifie volontiers ses silences : "Les citoyens sont raffinés, cultivés et très politiques", argumente-t-elle ainsi un jour face à la presse américaine étonnée de ses évitements.


Lors d'une tournée en Corse, en juillet 2006, Ségolène Royal avait refusé d'évoquer la question de violence qui règne dans l'île : "Ne comptez pas sur moi pour parler de ce qui ne va pas", a-t-elle lâché


Sur l'Irak et le terrorisme : "Poseriez-vous la même question à un homme ?" Dans un portrait du New York Times magazine, publié par Le Monde 2 (27 mai 2006), Mme Royal, sollicitée sur le terrorisme et l'Irak, rétorque par une question : "Poseriez-vous la même question à un homme ?" - Bien sûr que oui.


Sur le financement de l'augmentation des petites retraites inférieures au smic : "Je ne répondrai pas à des questions techniques qui relèvent d'un secrétariat au budget."


Source: le Monde

Nouvelles attaques racistes de la famille Le Pen contre Sarkozy

Dimanche, Jean-Marie le Pen avait lancé une nouvelle attaque contre Nicolas Sarkozy, accusé d'être le candidat "issu de l'immigration" alors que lui était "issu du terroir". Ces attaques racistes de l'extrême droite auront au moins le mérite de révéler plus clairement encore les différences fondamentales qui existent entre la droite parlementaire et l'extrême droite. Marine le Pen vient aujourd'hui d'enfoncer le clou, en s'en prenant cette fois à Cécilia Sarkozy. Lire ici

Vous noterez encore une fois l'attitude de la gauche, ne songeant qu'à salir Nicolas Sarkozy, même encore là, cherchant dans cette affaire des excuses à .. Jean-Marie le Pen!
Lire aussi: Du sectarisme

Ségolène Royal aime les retournements de veste

Allez, histoire de rire, lisez ce texte de BHL écrit en novembre 2006: "le fascisme-chabichou ne passera pas ! Le pétainisme ségoliste enfin démasqué." Analyse tout à fait pertinente sur le fond. Et aujourd'hui, comme par miracle, retournement de veste! Petit jeu, à votre avis, que lui a t'on offert? Un poste dans une administration en cas de victoire de Ségogole? Faites vos jeux!

Lire aussi sur le même sujet le ralliement de Jack Lang ou les extraits de son manuscrit dans lequel il m'assassine.. Mais le Parti Socialiste étant ce qu'il est, il a rangé son livre au placard quand il s'est rallié à Ségogole et depuis chante les louanges de la candidate avec une hypocrisie que personne ne pourra égaler

Extrait du texte de BHL: "Je passe sur le personnage de Ségolène Royal elle-même, ce mixte instable de démagogie et de caractère, de narcissisme extrême et de fausse audace politique - je passe sur ce côté Blanche-Neige et Dame Blanche, Jeanne d'Arc pour âge cathodique et Immaculée Conception néosocialiste, je passe sur ce « ralliez-vous à mon tailleur crème !"

mardi 10 avril 2007

François Sauvadet: L'UDF n'est pas prêt à un rapprochement avec le PS


La ligne politique de François Bayrou continue à provoquer des remous dans l'UDF et dans l'électorat du parti centriste. La volonté affichée officiellement de gouverner par delà les clivages entre droite et gauche séduit dans un PS désemparé par la candidature de Ségolène Royal qui mélange posture droitière et incompétence affichée. Les électeurs de gauche tentés par le vote Bayrou ont ils raison? Les réactions de l'appareil du parti centriste montrent clairement que non.

Ainsi, le journal Le Monde nous apprend que les candidats UDF mettent leurs campagnes pour les législatives entre parenthèses; La raison? Un électorat déboussolé par les recentrage à gauche de François Bayrou. L'UDF a toujours gouverné à droite et Jacques de Rocca Serra, UDF adjoint du maire UMP de Marseille de dire les choses avec un léger cynisme: ""On a pris le parti de ne pas s'occuper des législatives. On concentre tout sur la présidentielle. Pour le reste, on verra après". Traduction: Essayons d'embrouiller les électeurs socialistes maintenant, si l'on perd on pourra toujours se réallier avec l'UMP pour sauver nos sièges sans s'être mouillé aujourd'hui.

Certains élus UDF le disent clairement, jamais l'UDF ne pourra gouverner sans l'UMP et encore moins avec le PS; Trois illustrations, tout d'abord le député UDF du Calvador Claude Leteurtre déclare: ""les gens ne comprennent pas de prime abord qu'on veuille rompre avec l'UMP. Culturellement, nos électeurs fonctionnent sur une alliance avec l'UMP. Cela leur semble naturel", poursuit-il. Un rapprochement avec le PS ? "Je ne parle jamais de ce sujet dans mes réunions. Et, on m'en parle peu. Franchement, on ne semble pas prêt à cela."

Deuxième exemple, Stéphane Demilly, a pris position en faveur de M. Bayrou, mais souligne que son suppléant lors des élections législatives de juin sera, comme en 2002, Jean-Pierre Viénot, maire (UMP) de Péronne : "Il y a les jeux stratégiques nationaux et le travail sur le terrain. Ce sont deux choses différentes. Les bagarres à Paris, c'est pas mon truc." Sous-titres? Il faut "tout changer pour que rien ne change" et que les notables UDF de province retournent s'allier avec l'UMP..

Pour finir, voyons Gilles Artigues, élu UDF de Saint Etienne, ajoint du maire.. UMP encore. Il reste discret sur l'éventuelle "rupture" qui pourrait l'amener à conduire sa propre liste aux municipales, face à celle du maire UMP. "Je ne le ferai que s'il y a une attente d'une offre différente au niveau local. Je ne veux pas être responsable du basculement de la ville à gauche".
Relisez la dernière phrase, en langage explicite ça veut dire "je suis et je reste de droite".


Un dernier pour la route? Le député UDF Jean Dionis du Séjour: "les élus UDF vont rester dans leur logique d'alliance avec l'UMP".

Electeurs socialistes vous aurez été prévenus..



Bernard Tapie: le choix de Ségolène Royal est "une énorme connerie"


Bernard Tapie, ancien ministre de François Mitterrand et membre du Parti Radical de Gauche a dit tout haut ce que tous pensent tout bas au Parti Socialiste: Le choix de Ségolène Royal est "une énorme connerie". Choisie uniquement sur la foi de bon sondages alors qu'elle n'a ni expérience ni compétence, elle fait campagne sur sa féminité et sur la peur d'un 21 avril 2002 bis. Dénonçant cette incompétence, Bernard Tapie, qui a apporté son soutien au candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy, souligne qu'il "préfère toujours la gauche à la droite" mais que "l'avenir de la France (l)'intéresse plus que celui du PS". "Or qu'on l'aime ou pas Nicolas Sarkozy est - de très loin - le plus compétent pour diriger le pays".
M. Tapie estime par ailleurs que la candidature de François Bayrou (UDF) "c'est pire". "Officiellement, il nous propose ni droite ni gauche. En réalité, c'est juste faites-moi confiance. Ca ne va pas loin".

A la question "auriez-vous passé un deal avec Nicolas Sarkozy?" Bernard Tapie rétorque: "rien du tout, pour moi la politique c'est fini. Je ne me présenterai plus jamais à une élection. Je n'ai donc rien à espérer, ni à craindre. Je me sens libre".

Il rejoint ainsi la longue liste de ceux que Ségolène Royal a fait fuir. Un nouveau 21 avril entrainera t'il la mort du Parti Socialiste ? L'hypothèse est plausible. Réponse dans 15 jours.

Voir aussi:

Tout s'explique!

On se demandait comment Ségolène Royal pouvait être aussi incompétente et sortir une telle quantité de conneries. L'explication vient de tomber grâce à la Revue française de généalogie. Ségolène Royal a des ancêtres belges.. Tout est clair maintenant! Et si les Belges la reprennaient? S'il vous plait..

P.S.: Billet à prendre au second degré bien sur et sans animosité contre nos amis belges, très nombreux à visiter ce blog

Pour ségogole, le temps s'est arrêté au XXe siècle


Transcript de l'émission de Ségolène Royal "1h30 Chrono". Nouvelle bourde inquiétante: Ségolène Royal ne sait pas que les talibans ne sont plus au pouvoir en Afghanistan.. Pourtant ça fait déjà 5 ans avec l'intervention américaine en décembre 2001 qui a suivi les attentats du 11 septembre 2001.. Mamma mia, imaginez la représenter la France sur la scène internationale et sortir cela à une conférence du G7. Certes ce serait amusant mais on rirait d'un rire jaune..

Rendons à César ce qui est à César, remarquez également le talent dans l'esquive de la remarque de Thomas Hugues quand il lui dit en gros mais tu délires Ségolène.

Thomas Hugues: Alors, dans l’actualité également de ce jeudi, ces deux Français
qui sont membres d’une ONG qui ont été enlevés en Afghanistan, c’est ce
qu’annoncent les Talibans. Talibans qui espèrent sans doute négocier le sort de
ces Français contre la libération de Talibans prisonniers des forces
occidentales. C’est en tout cas ce qui s’était passé, il y a à peu près deux
semaines, pour un reporter italien pris en otage. Que feriez-vous dans un cas
comme cela si vous êtes présidente de la République ? Est-ce qu’il faut négocier
?

Ségolène Royal: D’abord, je pense que ce type de problème doit, bien
sûr, être condamné très, très fermement. Je voudrais témoigner ici toute ma
solidarité à l’égard des familles. Je pense que c’est aussi le système des
Talibans qui doit faire l’objet d’une pression internationale
. La France doit vraiment œuvrer pour qu’il y ait une politique extérieure commune de l’Europe.
Et puis, elle doit œuvrer aussi pour qu’au sein du Conseil de sécurité, un
certain nombre de décisions soient prises contre les régimes de ce type. Je veux
dire par là que ce n’est pas une nation isolée, même si sa voix est forte et
doit peser dans le monde, qui pourra faire bouger les choses, mais c’est s’il y
a une démarche conjointe et convergente de l’ensemble des démocraties pour que
recule ce type de régime.

Thomas Hugues: Mais les Talibans ne sont plus
au pouvoir en Afghanistan
. Malgré tout, il va peut-être falloir discuter avec
eux dans un dossier comme celui-là. Est-ce qu’il faut le faire ? On dit que les
Italiens ont obtenu que cinq prisonniers talibans soient libérés.

Ségolène Royal: Oui, l’exemple que vous venez de donner avec l’Italie
prouve bien qu’il faut éviter, je crois, des initiatives dispersées et séparées
; et, au contraire, peut-être, s’appuyer sur déjà des contacts pris par les
Italiens pour faire que l’ensemble des pays occidentaux visés par ce type d’acte
terroriste soit justement… se consolide les uns les autres et que les démarches
puissent être collectives pour être plus efficaces.


Merci au blog de Marie-Ségo


Voir aussi d'autres articles sur la ségogolitude: