jeudi 25 janvier 2007

Je m'effondre au premier tour

Le monde faisant un black out total sur l'information, voici l'article du Figaro et de Libé sur le dernier sondage qui semble refléter une prise de conscience des français: Je m'effondre au profit de Bayrou et Besancenot

Le Figaro:

Selon un sondage BVA, Nicolas Sarkozy l'emporterait sur Ségolène Royal par 52% au second tour de l'élection présidentielle, alors que la candidate PS perd huit points au premier tour, à 27%. En cas de candidature, José Bové ne dépasse pas 2%.

Contraste saisissant. Alors que six sondages consécutifs depuis le congrès de l’UMP le 14 janvier donnent Nicolas Sarkozy vainqueur de la présidentielle, la cote de Ségolène Royal chute brutalement de 8 points au premier tour, selon la dernière enquête d’opinion réalisée par l’institut BVA. Elle ne recueillerait plus que 27% des suffrages, contre 33% (+1 point) pour le président de l’UMP. Au second tour, la candidate PS obtiendrait 48% des voix, contre 51% en décembre.
Ce dévissage a pour corollaire la progression de François Bayrou, qui progresse 13% (+5) et devance Jean-Marie Le Pen, crédité de 10 % (+1). Les candidats situés à la gauche du PS en profitent aussi : Arlette Laguiller à 4% (+1), et Olivier Besancenot à 7% (+3). Marie-George Buffet est stable à 3%, Philippe de Villiers cède un point, à 2%. Quant aux deux candidates écologistes, Dominique Voynet et Corinne Lepage, elles sont créditées de 0,5% chacune.

Sarkozy sera président pour 1 Français sur 2

Le président de l’UMP bénéficierait au second tour du report de plus de six électeurs FN sur dix, tandis que son adversaire socialiste fait pratiquement jeu égal avec lui parmi les électeurs de François Bayrou (quatre électeurs sur dix pour chacun des deux compétiteurs). Reste l'hypothèse Bové : au cas où le leader altermondialiste serait candidat, il ne recueillerait que 2% des suffrages, "ne créant aucune dynamique", souligne BVA. Les autres candidats feraient les mêmes scores.
Enfin, un Français sur deux pronostique l'élection de Nicolas Sarkozy le 6 mai prochain, 28 % tablant sur le succès de Ségolène Royal. Aujourd'hui, 60% des Français pensent que le ministre de l’Intérieur "a plus la stature d'un président de la République", au lieu de 29 % seulement pour Ségolène Royal.

Libération:

Ségolène Royal perd huit points dans les intentions de vote au premier tour par rapport au mois dernier et serait battue au second tour par Nicolas Sarkozy avec 48% des voix contre 52%, selon un sondage BVA pour Orange publié mercredi.
Pour Ipsos-Le Point*, Ségolène Royal recule également, mais seulement de trois points, de 32 à 29%. Nicolas Sarkozy serait aussi en tête, mais avec 32% (soit moins un point).


Toujours selon BVA, la candidate socialiste à l’élection présidentielle recueille 27% des intentions de vote au premier tour, contre 35% lors d’une précédente enquête d’opinion réalisée par BVA les 11 et 12 décembre.
Le candidat de l’UMP Nicolas Sarkozy est crédité de 33% d’intentions de vote, en recul d’un point par rapport au mois dernier.
Le président de l’UDF, François Bayrou, gagne pour sa part cinq points au premier tour, en réunissant 13% d’intentions de vote contre 8% le mois dernier.

Au second tour, Nicolas Sarkozy battrait Ségolène Royal, 52% des sondés se disant prêts à voter pour lui, contre 48% pour la candidate socialiste.
Le candidat de l’UMP bénéfice notamment «du report de six électeurs lepénistes sur dix» tandis que les voix des électeurs de François Bayrou se reportent à part égale entre la candidate socialiste et Nicolas Sarkozy, souligne Jérôme Sainte-Marie, directeur de BVA opinion.
Une majorité des sondés (50%) pronostiquent une victoire au second tour de Nicolas Sarkozy tandis que 28% prédisent un succès de la candidate socialiste.

Dans l’hypothèse où José Bové se déclarerait officiellement candidat, il obtiendrait 2% d’intentions de vote. Sa candidature ne bouleverserait pas le score d’Arlette Laguiller, créditée de 2% d’intentions de vote dans les deux hypothèses, ni celui de Marie-George Buffet, qui obtient dans les deux cas 3%.
En revanche, le candidat de la LCR, Olivier Besancenot accuserait une perte de deux points, en passant de 7% à 5% d’intentions de vote.

La candidate des Verts, Dominique Voynet, ne bénéficie pas du retrait de l’animateur de télévision Nicolas Hulot et réunit 0,5% d’intentions de vote au premier tour.
Ce sondage a été réalisé par l’institut BVA les 22 et 23 janvier auprès de 954 personnes.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

DSK revient! Il est temps de mettre fin au massacre et de choisir un vrai candidat au PS

françois a dit…

Ségolène, quelle est la différence entre un porte-avion et un sous marin ?

Six ? Gagné Ségolène !