jeudi 17 mai 2007

La "pauvre" Ségolène Royal part à Djerba

Après avoir critiqué avec hargne le séjour de repos de Nicolas Sarkozy à Malte, Ségolène Royal, pas à une contradiction près, part à Djerba.. La candidate malheureuse du PS à la présidentielle française est arrivée dimanche dernier dans cette île touristique du sud tunisien très prisée pour sa sérénité et son climat doux, en compagnie de ses quatre enfants, mais sans son compagnon François Hollande. De quoi prouver une fois de plus que le couple Royal est bien loin d'en être un, ce dont on se fiche. Mais ce "couple" est en train de couler le PS au nom de querelles sentimentales, ce qui est bien plus grave

Source: La Tribune

vendredi 11 mai 2007

La mère la pudeur


Il est de mon devoir de vous faire connaître ce que je découvre sur la mère Royal dans un grand journal de qualité.. J'entends par là Télé 7 jours, n° 2744 (26/03/2007) :)

Alexandra Lamy, l'héroïne de Un gars une fille, cette série sympa et pas bon enfant sur la vie quotidienne d'un jeune couple, nous apprend quelque chose sur le côté moralisateur de Ségolène Royal, dite Mère Marie-Ségolène. Notre idole à tous avait montré une nouvelle fois son côté mère la pudeur en demandant.. l'arrêt de la série car elle avait été "choquée" par un sketch un peu cru.. Elle l'avait trouvé trop "voyeur". Le sketch en question n'avait rien de licencieux pourtant. Mais madame Royal étant ce qu'elle est.. on va sortir nos petits drapeaux et aller chercher les militaires pour remettre cette dévergondée Alexandra Lamy dans le droit chemin de l'ordre juste! Et aussi s'inquiéter car Royal ce n'est pas uniquement l'ordre juste c'est aussi l'ordre moral.. Amis socialistes, ne la laissez pas prendre en otage le PS si vous voulez gagner un jour!

La tyrannie de la bien pensance continue

Les français ayant beau dire à une très large majorité qu'ils se foutent royalement des vacances de Sarkozy, la tyrannie de la bien pensance de l'élite parisienne se poursuit. Dernier exemple en date, le journal Le Monde qui a consacré plus de 5 articles sur son site internet aux vacances de Nicolas Sarkozy, qui ne sont pas payées par l'état mais par lui faut il le rappeler. Les maneuvres peu discrètes se poursuivent avec comme objectif à l'heure actuelle de faire passer Nicolas Sarkozy pour le grand Satan, l'ami du grand capital juif apatride et compagnie. Par conséquent, le journal qui a officiellement appelé à voter pour Ségolène Royal, multiplie les articles sur Bolloré, le propriétaire du bateau sur lequel Nicolas Sarkozy a passé quelques jours de repos, faisant sans même s'en cacher des rapprochements volontairement elliptiques pour laisser imaginer au lecteur ce qu'il veut alors que la situation est extrêmement claire: Nicolas Sarkozy dépense son argent comme il l'entend; C'est le sien, il l'a gagné par son travail. Point barre.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

En dépit de son engagement de ne pas cumuler deux mandats, la présidente de Poitou-Charentes veut redevenir député. En mai de l'année dernière, avant même d'être officiellement candidate à l'investiture socialiste, la présidente de la région Poitou-Charentes avait pourtant annoncé, dans un chat avec les lecteurs du Monde, qu'elle ne serait pas candidate aux législatives de 2008. « J'ai décidé (...) de transmettre le flambeau de ma circonscription en continuant à y veiller de très près depuis la région, qui est le mandat que je garde. Je crois que la cohérence est une valeur politique de première importance, et c'est pourquoi je le fais », avait-elle répondu à une internaute. Royal, pendant toute sa campagne a en effet proclamé à de nombreuses reprises son opposition à tout cumul des mandats, prônant le mandat unique comme moyen de rénovation de la vie politique et se posant en parangon de la morale politique.

Et pourtant... Immoralité politique quand tu nous tiens: Mensonges, chantages, magouilles, sectarisme.. Royal a fait tout les coups bas. Et ça continue..

jeudi 10 mai 2007

Ségolène Royal et François Hollande: Le grand amour

Ségolène Royal à son compagnon "officiel" François Hollande avant la désignation du candidat socialiste « si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais tes enfants ! » (Ici)

Dites, le chantage, c'est immoral? C'est le summum de l'immoralité?
Mentir sur son compagnon et se prétendre en même temps la candidate "de la morale", c'est honnête?
De jour en jour, Ségolène Royal montre son vrai visage, celui d'une femme prête à tous les mensonges, à toutes les trahisons.

Alors si vous voulez la fin du PS et la réelection de Nicolas Sarkozy en 2012, faites la rester au PS et arrangez vous pour qu'elle soit la candidate du parti!

mercredi 9 mai 2007

La gauche continue à attiser le ressentiment

Fidèle à elle même, la gauche française a continué à contester une élection démocratique par une majorité très large. Ainsi, le soir de l'élection, j'ai choisi de suivre les résultats dans ma ville depuis un lieu où ils étaient retransmis publiquement. Sans étonnement, j'ai eu droit aux "trou duc" et autres "facho" à l'annonce de la victoire claire de Nicolas Sarkozy. La même bien pensance de gauche pour laquelle on a raison tant qu'on est de gauche, tort quand on est de droite. Le lendemain, ça continue: Ségolène Royal avait attisé l'antisarkozysme primaire des excités, espérant provoquer des remous ou des émeutes. Faisant ouvertement de l'incitation à la violence, elle ne peut que se réjouir du mouvement qu'elle a fait naitre avec le PS: Des casseurs, et non des "jeunes", s'en sont donné à coeur joie grâce à sa bénédiction et ont détruit, blessé, frappé.

Violence légère comparée à celle qui règne au PS, nouveau pays des tontons flingueurs. Laminée dans les urnes, Royal tente de prendre en otage le PS pour être candidate également en 2012. Les éléphants sortent le bazooka en représaille et tirent à vue avec la même haine. Un seul mot d'ordre pour tous ces opportunistes: Tirer la couverture à soi pour gagner un siège ou une nomination. De débat d'idées, il n'est pas question..

Pitoyable spectacle d'une gauche qui faute de programme et de positionnement clair (Alors, c'est toujours de l'extrême gauche au centre l'alliance?) en est réduit à jouer un pourrissement, jouant ouvertement contre son pays. La défense des indemnités parlementaires des caciques du parti socialiste passe désormais au dessus de l'intérêt de la France.

mardi 8 mai 2007

Accepter le vote de la majorité des français? La gauche hue les résultats à Berlin



Dénoncer le sectarisme de la bien pensance de certains à gauche a toujours été important pour nous. En voici une nouvelle illustration avec le nouveau président de la république sifflée lors de l'annonce des résultats par les militants socialistes.

lundi 7 mai 2007

Le PS peut il imploser?

Le PS peut il imploser? Cette question se pose avec acuité au vu des conflits ouverts qui déchirent le PS et montrant au grand jour l'absence totale de consensus sur la politique à suivre. A gauche toute avec Jean-Luc Mélenchon ou Henri Emmanuelli? Vers la sociale démocratie avec DSK? Vers l'opportunisme toujours plus fort avec Jack Lang, Laurent Fabius ou Arnaud Montebourg? Faut il une union avec le centre droit? Faut il une union avec l'extrême gauche?


A toutes ces questions, aucune réponse en l'absence de leadership clairement affirmé. Royal est complètement disqualifiée par ses conneritudes et par son score désastreux. Hollande a force de ne rien faire à conduit le PS dans le mur à chaque élection présidentielle. Alors qui prendra la tête du PS et saura donner une orientation claire? On est en droit de savoir ce que veut le PS avant de voter aux législatives. Et pourtant, on ne le saura pas. Unanimes pour une fois, les ténors ont répété qu'il fallait esquiver pour préparer les législatives. Le PS va donc aller aux législatives dans le brouillard le plus complet, sans cap autre que "sauvez vos sièges". Autrement dit, le PS va conduire les législatives sans plus de projet, sans ambition, motivé juste par l'ambition de sauver autant que possible les indemnités parlementaires pour les copains. Stéphane le Foll, directeur de cabinet de François Hollande déclare sans ambages "la priorité est de faire en sorte que l'on se rassemble face à la droite. Le temps des conclusions et des conséquences à tirer viendra après."


Quelques illustrations de la guerre des clans qui a commencé:


"J'ai donné toutes mes forces et je continue avec vous et près de vous. Je continue le combat" Ségolène Royal insiste malgré sa sévère défaite. Dans tous les autres pays d'Europe, un candidat battu, d'autant plus quand c'est largement, a la décende de se mettre en retrait et d'assumer ses erreurs. Pas madame Royal


"Je suis disponible" pour mener à bien une refondation "sociale-démocrate". Dominique Strauss Kahn se positionne déjà pour 2012


"C'est un jugement sévère sur la manière dont la gauche a été dirigée depuis cinq ans". Hollande à propos de DSK. Flamby tente de sauver sa place de premier secrétaire, le seul à avoir perdu deux élections présidentielles d'affilée.


"Royal jouera un rôle central" Jean-Louis Bianco, directeur de campagne de la dame aux caméras


"Non aux combinazione" avec le centre, Laurent "carottes rapées" Fabius qui prépare une alliance avec DSK pour prendre le parti après les législatives.. Vive la carpe et le lapin


"programme commun avec le centre", Bernard Kouchner, qui n'a toujours pas compris que Bayrou voulait la mort du PS, pas s'allier avec lui


"Les victoires de la gauche sont toujours des victoires du nous, jamais des victoires du je" Laurent Fabius qui a toujours une dent contre l'autoritarisme de Ségolène Royal


"les Français ne veulent plus de solutions qui ont vingt ans", DSK, décidé à ringardiser l'équipe actuelle du PS. Pas trop dur me direz vous..


le PS "ne doit pas donner le sentiment d'avoir des tractations avec des formations qui, au demeurant, sont des formations de droite", Fabius attaque franco les magouilles de Royal avec Bayrou


"Si on n'avait pas fait des erreurs, on serait peut-être en train aujourd'hui de célébrer un succès"; Hollande qui a une dent lui aussi contre sa soit disant compagne


Les phrases que vous avez relevées sont les bienvenues, utilisez les commentaire

Merci!

Vous avez été extrêmement nombreux à venir sur ce blog, lecteurs réguliers ou occasionnels. Pour vous donner un ordre de grandeur, cela se mesure en centaines de milliers de pages vues depuis l'ouverture de ce blog à l'été. Merci aux dizaines de sites web, connus ou moins connus, et de médias (Nouvel Obs, Le Figaro, Le Monde, etc) qui nous ont linké.

Vos visites et commentaires nous ont donné l'envie de continuer jusqu'au bout malgré l'épreuve de la durée. Malgré quelques évolutions dans la formule du blog, nous nous sommes donc battus jusqu'au bout. J'espère que les faits, les arguments que nous vous avons diffusés ou révélés vous ont permis d'entamer des discussions, de commencer des prises de conscience face au réel danger que représentait non seulement la candidature Royal mais également les idées conservatrices du PS: Protection de statuts, de postes, d'intérêts particuliers, retour aux vieilles méthodes qui ont échouées (35 heures, assistanat..), comportements sectaires.

Le PS reste convaincu d'être le seul à détenir la vérité et la générosité. On l'a revu hier quand des partisans déçus de la candidate PS ont affronté les forces de l'ordre, refusant le verdict des urnes. La victoire sera complète quand, après une défaite aux législatives, le PS sera obligé de se réformer et d'assumer un virage réformiste. Une demi défaite laisserait croire au PS que les français ont désavoué Royal mais approuvé les méthodes calomnnieuses et diffamatoires ainsi qu'un programme archaïque. Nous continuerons donc le combat sur ce blog jusqu'aux législatives en élargissant le propos légèrement pour contribuer à la victoire la plus large possible pour le camp des réformateurs de la majorité présidentielle. Un nouveau blog prendra la suite rapidement, le temps de trouver le nom.Toutes vos suggestions et vos commentaires sont les bienvenus :)

L'obligation de la réforme

La victoire très large de Nicolas Sarkozy avec plus de 6 points d'avance sur la candidate du PS et une participation historiquement élevée est une excellente nouvelle pour la démocratie française. Les français ont très clairement exprimés leur souhait de voir Nicolas Sarkozy mener une politique de rupture avec l'immobilisme chiraquien et prendre le train des grandes réformes menées dans les autres pays d'europe. La légitimé de son action est là et ne pourra être récusée par les conservatismes et les corporatismes. C'est un mandat pour la réforme que Nicolas Sarkozy a reçu en ce 6 mai. C'est un mandat pour l'action. Pour mettre en oeuvre son programme, le nouveau président de la république a besoin d'une majorité à l'Assemblée Nationale. Les élections législatives qui suivront dans un mois seront l'occasion de confirmer cette très large confiance mise en Nicolas Sarkozy. Avec cette majorité ouverte sur le centre et sur la gauche (Claude Allègre, Anne Lauvergeon et Jean-Marie Bockel sont pressentis au PS, Pierre Albertini et Gilles de Robien à l'UDF), Nicolas Sarkozy aura les moyens de mettre en oeuvre le programme plébiscité par les Français, à travers les réformes phares qu'il devrait annoncer les premiers mois de son mandat: Service minimum, vote à bulletin secret des grèves, réforme des régimes spéciaux, peines plancher pour les multirécidivistes.

Si cet impératif de la réforme devrait être tenu dans le début du mandat de Nicolas Sarkozy, il est de notre devoir à tous de veiller pour ne pas laisser le nouveau président de la république dériver vers un immobilisme semblable à celui de Jacques Chirac. La France a besoin de réformes en profondeur si elle veut aller vers le plein emploi et ces réformes ne se feront pas sans résistances des privilégiés d'aujourd'hui: Ceux qui ont la sécurité de l'emploi, qui bénéficient des aides indues de l'Etat, etc. La réforme est une obligation pour la France; Une réforme vers plus de flexibilité, moins de fiscalité et moins et mieux d'Etat. Il est de notre devoir de veiller à ce que Nicolas Sarkozy s'engage dans cette voie et de le soutenir clairement dans cette direction.

Ce blog sous sa forme actuelle ne continuera probablement pas, Ségolène Royal ayant été renvoyée élever ses moutons avec un score humiliant. On ne la verra probablement plus et ce n'est plus le danger pour la France qu'elle aurait été en appliquant les méthodes paléosocialites. Nous continuerons cependant probablement par d'autres moyens notre engagement pour la réforme, a priori par un autre blog. Je vous tiendrai informé dans les prochains jours

dimanche 6 mai 2007

Résultats du second tour de la présidentielle

Le 6 mai à 20h, les résultats tomberont enfin et l'on saura qui de Ségolène Royal ou de Nicolas Sarkozy sera le successeur de Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valery Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac. Voici quelques sites étrangers (belges, suisses, etc) pour suivre les résultats du second tour de l'élection présidentielle avec un éclairage différent dès qu'ils seront dévoilés officiellement à 20h (et pas 18h par respect de la loi)

Si vous avez d'autres sites à conseiller ou que vous voulez informer les lecteurs de ce blog, utilisez les commentaires :)

C'est la dernière ligne droite

Demain, la confrontation avec la réalité des urnes. D'ici là, convainquez jusqu'au bout, battez vous pour convaincre, pour faire gagner vos idées pour que la France ait l'avenir qu'elle mérite. Chacune de vos voix compte! Chacun d'entre vous compte! Votez!

samedi 5 mai 2007

Vous vous souvenez des Gracques?

Ces hauts fonctionnaires de gauche avaient appelé le PS à l'union avec Bayrou. Devant l'incompétence de Royal, ils ont décidé de rallier pour une bonne partie d'entre eux la candidature de Sarkozy.. C'est dans le Figaro du 4 mai, le journal donne ainsi l'exemple de Denis Olivennes. Point commun entre tous ceux qui rallient Sarkozy? Ils abandonnent celle qui "n'est pas capable de conduire la France" et choisissent "le seul candidat républicain apte à réformer la France".

Royal: Caractère de chien

Est elle capable de donner des coups?

Hollande: Oui

Le PS fuit Royal: Allègre surpris chez Sarkozy


Allegre a la soupe sarkozienne
envoyé par inet

Malgré ses dénis, le ralliement de Claude Allègre à Nicolas Sarkozy semble en bonne voie d'après cette vidéo. Un de plus que Royal a fait fuir du Parti Socialiste. Amis socialistes, posez vous la question: Pourquoi tous les anciens collaborateurs de Royal la fuient comme la peste? Cette femme est un danger pour la démocratie, et pas uniquement à cause de son incompétence

Royal est dangereuse: Il faut le dire. La vidéo

vendredi 4 mai 2007

Urgent: Derniers sondages autorisés: Sarkozy 55, Royal 45

Le candidat UMP Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 55% (+1) des suffrages dimanche au second tour de la présidentielle, contre 45% (-1) pour sa rivale socialiste Ségolène Royal, selon le baromètre électoral quotidien d'Ipsos et Dell pour SFR et Le Point, rendu public vendredi en fin de soirée.

C'est le dernier sondage dont la publication est autorisée en France.

Depuis le débat, Nicolas Sarkozy en cesse de gagner des voix. Les attaques de Ségolène Royal semble même le porter !

Le sondage a été réalisé par téléphone le 4 mai auprès de 992 personnes. Seize pour cent des personnes certaines d'aller voter n'ont pas exprimé d'intention de vote.

BVA: 55-45 également
Selon BVA, sur 100 électeurs de François Bayrou au premier tour, 41,3 se reporteraient sur Ségolène Royal, 37,7 sur Nicolas Sarkozy. 8,1 voteraient blanc ou nul, 2 s'abstiendraient, 9,2 ne savent pas. 1,6 refusent de répondre. 11,4% des électeurs de Jean-Marie Le Pen se reporteraient sur Ségolène Royal, 67,7% sur Nicolas Sarkozy. 9,5% voteraient blanc ou nul, 6,6% s'abstiendraient. 4,9% refusent de répondre. La gauche non socialiste se reporterait à 69,5% sur Ségolène Royal, 16,5% sur Nicolas Sarkozy. 5% voteraient blanc ou nul, 0,6% s'abstiendraient, 7% ne savent pas. 1,4% refusent de répondre.
BVA : sondage réalisé par téléphone le 4 mai auprès d'un échantillon de 807 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible à la commission des sondages.

Où suivre les résultats du second tour?

Le 6 mai, les résultats tomberont enfin et l'on saura qui de Ségolène Royal ou de Nicolas Sarkozy sera le successeur de Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valery Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac. Voici quelques sites étrangers (belges, suisses, etc) pour suivre les résultats du second tour de l'élection présidentielle avec un éclairage différent dès qu'ils seront dévoilés officiellement à 20h (et pas 18h par respect de la loi)

Si vous avez d'autres sites à conseiller, utilisez les commentaires :)

Ségolène Royal est elle folle???

Excellent billet de SegoRoyal que je diffuse ici: Faites de même!
Aujourd'hui, en meeting à Lorient, elle demande aux 3,000 personnes présentes :

"Dressez-vous pour la lumière!"La journaliste du Monde, journal pourtant engagé officiellement pour Royal, précise qu'elle "martelait son pupitre de colère" pendant les 40 minutes de son discours.

La candidate socialiste s'est ensuite plainte que "les sondages matraquent de telle façon à démobiliser les électeurs puisque jamais ils ne sont accompagnés de la précision sur le nombre d'indécis". Encore un fois, de la désinformation de sa part, les sondages étant toujours accompagné du taux d'indécis (par exemple pour le dernier TNS-SOFRES de ce matin : 14% d'indécis).

Puis, elle a eu le culot de demander aux Français de "regarder ce qui se passe et faire en sorte que la moralité publique et que la volonté de renouveau l'emportent (...) Je crois qu'aujourd'hui c'est (...) le combat de la vérité contre toutes les formes d'affabulations et de mensonges". Moralité et mensonges !!! deux mots qu'elle se permet d'aborder alors qu'elle a menti délibérément sur les handicapés, que beaucoup de ses anciens collègues de travail estiment qu'elle n'a elle même aucune moralité ... quel culot !!!

Elle a, ensuite, qualifié son adversaire de "candidat des fonds de pension, candidat du Medef, soutenu par Aznar, Bush et Berlusconi". A t-elle déjà oublié que si elle était élue, elle serait amenée à discuter, à négocier, à trouver des compromis avec le syndicat des patrons, avec le Président des Etats-Unis, et même avec des entreprises achetées par des fonds de pension. Cette candidate n'a t-elle rien dans la tête pour réagir de la sorte ? imaginez qu'on lui laisse la responsabilité du bouton rouge de la défense nucléaire, rien que le fait d'être opposé à ses idées et elle serait capable de faire un carnage !!!J'ai la sérieuse impression, dans ce dernier jour de la campagne officielle, que Ségolène Royal est cinglée, ou plus exactement que c'est une folle hystérique !!! ne faisons pas la grossière erreur de lui confier la présidence de la République, nous nous en mordrions les doigts ...source :

Le Monde

Pourquoi, en conscience, on ne peut pas voter Royal


Dimanche, les français voteront. Pour le bien de la France et pour que les réformes nécéssaires soient enfin faites, madame Royal doit être battue le plus largement possible. Diffusez cet appel à ne pas voter Royal, qui reprend l'ensemble de ses postions, bourdes, calomnies, contre vérités, etc. Faites le suivre par mail, postez le sur votre blog ou sur votre forum. Nous pouvons vous linker sur http://moisegolene.blogspot.com

1. Elle a une vision de la société fondée sur la guerre civile et le sectarisme : elle refuse de serrer la main de Françoise de Panafieu sous prétexte que cette dernière a critiqué ses positions sur le Proche-Orient ; elle refuse de saluer Christian Patriat (PS) au Salon de l'agriculture sous prétexte qu'il serait proche de la droite ; elle refuse de dialoguer avec le responsable des ressources humaines du supermarché Champion qu'elle visite au motif qu'elle ne souhaite parler qu'au nouveau prolétariat féminin (les caissières); Elle veut "effrayer les capitalistes"; Elle accuse les autres candidats d'être "immoraux", "liés aux puissances de l'argent", etc.

2. Elle joue de son statut de femme, faisant par là de l'antiféminisme. Elle appelle les français à voter pour elle non en raison de sa compétence mais de sa "féminitude". En cela elle humilie les femmes qui réussissent par leurs talents. Angela Merkel ou Margaret Thatcher ont réussi car elles étaient compétentes, Ségolène Royal veut être élue parce qu'elle est une femme.

4. Elle pratique un antiaméricanisme primaire qui lui fait préférer les terroristes aux démocraties: en décembre 2006, en visite au Liban, elle indique partager beaucoup de choses, notamment l'analyse du rôle des Etats-Unis avec un député du Hezbollah comparant les Etats-Unis avec le régime nazi. A la sortie de la réunion, elle justifiait la tenue de cette réunion par sa volonté de dialoguer avec tous les parlementaires ou toutes les autorités démocratiquement représentatives . Quelques mois plus tard, en avril 2007, elle indique en revanche qu'elle ne sera pas celle qui ira serrer la main de George Bush comme si de rien n'était. Elle est soutenue par des groupes terroristes comme les moudjahidines du peuple.

5. Elle a une grille de lecture de la société archaique : comme Jospin en 2002, elle propose d'aller encore plus loin dans le partage du travail avec la généralisation des 35h et la création d'emplois massivement financés par les fonds publics pour lutter contre le chômage, la culture de l'excuse pour lutter contre la délinquance. Elle ne voit le monde économique que depuis sa tour d'ivoire, confondant net et brut, ignorant le niveau du smic, etc

6. Elle ne cesse d'esquiver les problèmes sans jamais les régler : Elle est la spécialiste des débats promis pour plus tard ou des moratoire qui ne règlent rien(sur la culture des OGM ou le réacteur EPR par exemple) ; Elle recycle régulièrement de vieux concepts en leur offrant un nouveau nom. Les emplois jeunes deviennent des emplois tremplins, la police de proximité devient la police de quartier, les réunions publiques deviennent des débats participatifs ... Elle dit une chose d'un côté de la frontière, son contraire de l'autre pour ne froisser personne (sur le survol du territoire libanais par les Israëliens). Résultat on ne connait toujours pas sa position sur la Turquie, les 35 heures ou les régularisations de sans-papier.

7. Elle propose tout le temps des solutions approximatives et imprécises, dévoilant son côté Ségogole : ainsi avec le Smic à 1.500 euros dont on ne savait pas s'il devait s'entendre en valeur brute ou nette. Quelques jours avant le premier tour, la candidate socialiste précise qu'il s'agit d'un montant net , avant que son attachée de presse indique qu'il fallait en fait comprendre brut . Ainsi aussi avec son contrat première chance pour les jeunes, qui a été annoncé pour durer un an, puis trois mois, puis de nouveau un an, puis étendu aux plus de cinquante ans, etc. Elle veut faire raccompagner chacune des deux millions de femmes fonctionnaires chez elles le soir (Débat du 2 mai)

8. Elle n'hésite pas à asséner des contre-vérités manifestes, à mentir ou diffamer: ainsi affirme-t-elle que les impôts n'ont pas augmenté en Poitou-Charentes alors qu'elle les a relevés de 27% en 2005 ; elle affirme également que la gauche a construit plus de logement sociaux que la droite alors que depuis 30 ans on n'a jamais construit autant de logements sociaux que depuis 2002 ; elle affirme encore que la délinquance a progressé en France depuis 2002 alors que les chiffres démontrent une baisse de 10%. Elle affirme lors du débat du 2 mai que la droite a réduit le nimbre d'enfants handicapés scolarisés alors qu'il a été multiplé par deux entre 2002 et 2007.
9. Elle est sectaire envers tout ceux qui ne pensent pas comme elle : ainsi la candidate socialiste accuse-t-elle la droite de ne pas avoir de principes (le 20 avril sur France-Inter), puis à nouveau d'être une droite dure, agressive, sans principes, sans vertu républicaines, arrogante, qui dit tout et son contraire (meeting à Paris le 6 février 2007) et dont le projet de société recèle de la brutalité, de la violence et de la guerre civile (meeting à Belfort le 13 avril). De même Nicolas Sarkozy devient un menteur prêt à tout , qui ne respecte pas les règles démocratiques , et un menteur est-il apte à devenir Président de la République ? (le 3 avril sur Canal +). Il n'aurait également d'autre ambition que de prendre le pouvoir (meeting à Besançon le 12 avril). Le 2 mai, Nicolas Sarkozy devient "le summum de l'immoralité politique" alors que dans l'échange, c'est Ségolène Royal qui a menti sur les chiffres des handicapés et les a instrumentalisés

10. Elle est dure et cassante avec ceux qui ont fini par la quitter, au point de mériter le surnomm de Cruella ou de Ségolhaine : interrogée par les journalistes sur sa réaction à la démission d'Eric Besson, la candidate socialiste répond par un méprisant "Mais qui connaît M. Besson ?". Elle est poursuivie pour harcèlement moral par un homme pourtant membre du PS! Elle a fait fuir vers Nicolas Sarkozy un nombre impressionnant de personnes: Bernard Tapie (PRG), Jacques Séguéla, André Glucksman, Pascal Bruckner, Michel Charasse (PS), Eric Besson (PS). Son autisme sur la pédophilie a entrainé la mort d'un homme.

L'oreillette de ségolène Royal?

De nombreux commentaires déposés sur ce blog font état d'une oreillette que portait madame Royal lors du débat du 2 mai sur le plateau de TF1/France 2 face à Nicolas Sarkozy. Cette "information" me parait douteuse mais je vous invite à déposer en commentaires de ce billet vos informations, images ou vidéos. Si cela s'avérait vrai, ce dont je doute cependant, ce serait une nouvelle pierre blanche dans le jardin de Ségolène Royal qui veut faire de la politique "autrement" mais a les mêmes méthodes que George W. Bush..
Cependant, il s'agit surtout très probablement d'une tentative indigne de manipulation par certaines personnes mal intentionnées. Je vous recommande donc de juger cette affaire pour ce qu'elle est: Une vague rumeur sans fondement à l'heure actuelle. D'ailleurs, Nicolas Sarkozy avait fait les frais d'une rumeur semblable à la fin 2006..

Ségolène Royal s'enfonce dans les délires antisarkosystes


Alors que les trois derniers sondages la donnent systématiquement perdantes de plus en plus lourdement (45,5%/46%/47%)depuis son pétage de plombs en plein débat, Madame Royal s'enfonce dans la critique systématique de son adversaire. N'ayant pas compris que plus elle tape sur Nicolas Sarkozy, plus elle perd des voix, elle s'obstine. Les meilleurs extraits de son interview sur RTL.


Nicolas Sarkozy est "un risque" pour la France


"Cette candidature est dangereuse. C'est pourquoi je demande aux électeurs de
bien réfléchir"
Oui madame Royal votre candidature est dangereuse car c'est le retour du sectarisme> et de la tyrannie de la bonne conscience à peu de frais. Oui madame Royal votre candidature est dangereuse car c'est la poursuite de l'immobilisme qui a enfoncé la France. Oui madame Royal votre candidature est dangereuse car c'est l'incompétence érigée en vertu.


"J'ai la responsabilité de lancer une alerte par rapport au risque de la
candidature de Nicolas Sarkozy"

Mais madame Royal, le risque c'est vous! Tout le monde a vu votre personnalité sectaire et instable lors du débat. Nous le répétons depuis des mois. Vous aviez réussi à le masquer mais la vérité transparait maintenant!


le candidat de l'UMP est "lié aux puissances médiatiques et financières"
Et au grand capital apatride juif? Enfin madame Royal, élevez un peu le débat au lieu de le rabaisser systématiquement. Est ce là votre idée de la fonction présidentielle?

Amis lecteurs, dites franchement dans les urnes que la calomnie, la diffamation et les accusations sans fondements ne sont pas dignes de quelqu'un qui aspire à être le président de tous les français.

Vidéo: Ségolène Royal nous a encore pris pour des cons

Elle ment comme un arracheur de dents, espérant qu'on ne le remarquera pas. Renvoyez la dans son Poitou dimanche avec le plus haut score possible! Qu'elle cesse de croire qu'on peut manipuler les français!

jeudi 3 mai 2007

Vidéo: Ségolène Royal explose en plein vol

53% des Français jugent Sarkozy plus compétent lors du débat


Selon un sondage Opinionway pour Le Figaro et LCI effectué après le débat télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, seulement 31% des Français jugent la candidate PS plus convaincante que son adversaire.

Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy (c) AFPNicolas Sarkozy a été jugé plus convaincant que Ségolène Royal lors de leur débat radio-télévisé de mercredi soir, selon un sondage Opinionway pour Le Figaro et LCI rendu public jeudi. 53% des personnes interrogées ont jugé le candidat UMP "plus convaincant" contre 31% pour la candidate PS, et 16% qui répondent ni l'un ni l'autre ou ne se prononcent pas.
Après le débat, 52% des téléspectateurs interrogés disent souhaiter voir la victoire de Nicolas Sarkozy dimanche et 37% celle de Ségolène Royal. Avant le débat, ils étaient 48% à souhaiter le candidat de l'UMP gagnant et 36% à souhaiter voir la candidate socialiste l'emporter.
A la question quel est le candidat qui ferait un bon Président de la République :
Avant le débat :
Ségolène Royal : 33%
Nicolas Sarkozy : 49%

Après le débat :
Ségolène Royal : 32% (-1)
Nicolas Sarkozy : 52% (+3)
Autre fait marquant la sympathie des candidats, Nicolas Sarkozy gagnant 4 points pendant que Ségolène Royal perd 13 points.
Les électeurs centristes semblent avoir préféré la prestation de Nicolas Sarkozy pour 50% d'entre eux, 25% seulement pour Ségolène Royal et 25% qui n'ont pas préféré départager les deux candidats.
- Sondage effectué le 2 mai au soir par internet auprès d'un échantillon de 878 personnes ayant suivi le débat télévisé, issu d'un échantillon de 1.415 personnes constitué auparavant, selon méthode des quotas. Notice détaillée consultable à la commission des sondages.

Ségolhaine Royal, l'habituée des explosions haineuses

Ségolène Royal a tenté hier soir de refaire le coup du handicapé qui lui avait si bien réussi sur TF1 où elle avait joué au roi thaumaturge qui guérit les maheureux et console. Parfaitement déplacé quand on sait que le lendemain elle faisait le contraire de ce qu'elle disait.

Jouant à la maman attentive, elle a surtout explosé de haîne juste après, accusant Nicolas Sarkozy d'être le "summum de l'immoralité" tout en criant sans s'arrêter des "je ne suis pas énervée, je ne suis pas énervéeé", "Je suis calme, je suis calme" parfaitement pathétiques.

Ces explosions de haîne, inquiétantes pour quelqu'un devant rassembler les français et non les diviser, Ségolène Royal en est une habituée. Souvenez vous de Nolwenn, la militante du MJS, du même parti que Royal donc.. Elle s'était fait humilier en public. Souvenez vous d'Olivier Chupin, quelqu'un de gauche pourtant, qui l'a poursuivi pour harcèlement moral. Souvenez vous de Bernard Hanse que l'autisme de Ségolène Royal a conduit au suicide.

Madame Royal est arrogante et agressive, maintenant vous le savez. Ce n'est pas une explosion éphémère qu'on a vu hier soir mais son véritable fond. Elle même le dit d'ailleurs. Cette femme ne sait pas écouter. Elle n'a jamais écouté Nicolas Sarkozy hier, elle l'a agressé. Lui seul était calme, elle était survoltée, prête à tout pour essayer de grapiller quelques voix. Elle promet la négociation, là où elle même ne sait pas écouter mais impose sa volonté sans chercher le dialogue. Inquiétant

La petite phrase qu'on retiendra du débat


Du débat, on atttendait une réplique qui resterait dans l'histoire. On avait eu le "monopole du coeur" en 1974, on avait eu l'échange à fleurets mouchetés entre un "président" et un "premier ministre" (1988). En 2007, voici la petite phrase qui restera:

« Je veux être la présidente de ce qui marche », a risqué Ségolène Royal, avant
de se faire moucher:
« Eh bien moi je veux être le président de ce qui ne marche pas », a répliqué Nicolas Sarkozy. « C'est pour régler les problèmes qu'on cherche à être élu »
C'est probablement tout ce que l'on retiendra avec le pétage de plombs de Royal dans ce débat que majoritairement les journalistes considèrent une réussite pour Nicolas Sarkozy. On remarquera que Royal cherche une fois de plus à esquiver la difficulté, cherchant à ne rien changer pour contenter tout le monde. Dimanche, votez pour donner à Nicolas Sarkozy la plus large majorité possible et permettre à la France de se réformer!


Sondages du jour

Nouveau sondage en ce lendemain de débat et l'écart se creuse en faveur de Nicolas Sarkozy, vainqueur avec 53,5% des voix, selon le baromètre quotidien Ipsos/Dell pour Le Point et SFR. Le sondage portait sur un échantillon représentatif de 1011 personnes, méthode des quotas.

Mensonge de Royal

Ségolène Royal dans une phase d'agressite aigue a prétendue que le programme Handiscol avait été supprimé, ce qui lui avait permis d'enchainer sur le summum de l'immoral que constituait Sarkozy. C'est un gros mensonge, le programme existe toujours. C'est donc un mensonge non par ignorance mais volontaire pour tromper les français. La calomnie continue..

Autre "oubli", toujours sur la question extrêmement importante des handicapés. Royal s'en est servi pour manipuler l'opinion en prétendant qu'on supprimait des places alors que tout simplement le nombre d'handicapés scolarisés entre 2002 et 2007 a été multiplé par près de deux, passant de 90.000 à 160.000. Les moyens d'accueil n'ayant pas suivi, Nicolas Sarkozy a logiquement proposé de les remettre à niveau. Pour madame Royal c'est de l'instrumentalisation. Douce ironie quand on voit qu'en fait, elle a doublement menti sur la question. Les électeurs apprécieront l'honnêteté de madame Royal, prête décidément à toutes les calomnies et à tous les mensonges.

Lire la réponse du premier ministre de l'époque, Jean-Pierre Raffarin

Les handicapés rejoignent la longue liste de ceux que Royal a instrumentalisés pour faire pleurer dans les chaumières. Malheureusement madame Royal, la vérité se sait. Petit rappel sur les femmes battues; Souvenez vous, sur cette "priorité" de madame Royal, une loi a été votée à l'assemblée pendant qu'elle était députée. C'était une telle priorité pour elle qu'elle l'ignorait..

Eric Besson montre comment Ségolène Royal traite du nucléaire


"Qui connaît Madame Royal ?" - E.Besson
envoyé par INFOCOM-Net

Sur le nucléaire, Ségolène Royal est incompétente comme on l'a vu lors du débat du 2 mai entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sur le nucléaire. C'est de l'inconstance, de l'incompétence. Réduire très fortement le nucléaire comme elle propose, c'est le remplacer par le charbon qui pollue plus!

mercredi 2 mai 2007

La bourde de Royal

On l'attendait là dessus, elle n'a pas déçu: Ségolène Royal a été une fois de plus la reine de la boulette. Vous pourrez surement visionner la vidéo du débat et la vidéo de cet extrait précisément demain mais à l'heure actuelle elle n'est pas disponible. Nous nous contenterons donc d'une citation de mémoire.

Sur l'énergie nucléaire, le sujet qui avait fait fuir Eric Besson, Ségolène Royal a été très offensive, aggressant Nicolas Sarkozy en lui reprochant de ne pas connaître un chiffre: celui de la part de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité en France. Sarkozy dit finalement plus de 50%. Royal assène doctement 17% avec un petit air satisfait.

Le vrai chiffre? Plus de 78%..

En résumé, Ségolène Royal a donc trahi qu'elle n'était qu'une bachoteuse, quelqu'un qui a mal appris des fiches toutes faites. Dans ce cas là on ne se permet pas d'agresser les gens. Royal elle le fait. Signifiez lui dimanche son renvoi pour impertinence!!

P.S: Ségolène Royal, l'apôtre de la bien pensance a accusé Nicolas Sarkozy d'être "le summum de l'immoralité politique". Sarkozy a dit lui avoir du respect pour elle.

Dimanche votez!! L'avenir de la France ne peut pas être décidé par une incompétence agressive et sectaire. Ne vous laissez pas voler le scrutin! Exprimez vous!

Réagissez sur le débat

Donnez en direct vos réactions sur les performances des deux candidats avec les commentaires. Ci dessous, les notres au débat Nicolas Sarkozy - Ségolène Royal retransmis en direct sur internet si vous n'avez pas la télévision

21h00 : Début du débat, c'est Nicolas Sarkozy qui commence et Ségolène Royal qui aura l'avantage de conclure. Débuts planplan

21h10 : Sarkozy aborde la question de la dette, Royal esquive ... elle annonce qu'il n'y a pas assez de policiers, Sarkozy lui demande pourquoi le groupe socialiste n'a pas voté l'augmentation de leur nombre à l'assemblée. Pas de réponse...

21h15: Elle veut faire accompagner par un policier tous les policiers femmes. Gné? Incompréhensible. Elle donne l'impression de ne pas comprendre elle même

21h25 : La dette revient. Royal estime que si la croissance dépasse 2,5%, elle affectera le surplus à la diminution de la dette. Sinon, on augmente encore plus la dette de 2000 milliards. Evident, non?

21h30 : Sarkozy retoque Royal en lui demandant de ne pas parler en dilettante mais de connaître ses dossiers. Elle explose en vol sur toutes les questions économiques

21h35 : Enorme!! Sarkozy parle de l'analyse de Rexecode qui classe son programme comme le meilleur économiquement et au niveau de la création d'emploi. Royal lui répond que c'est l'organisme du MEDEF (gros mensonge, c'est un organisme indépendant...) et Sarkozy lui réplique que le directeur de Rexecode a été nommé par Lionel Jospin, du PS.. Elle ferme sa gueule

21h50 : les 35h, Sarkozy propose de garder les la durée à 35h mais en permettant des heures supplémentaires payées à +25% au delà de 35h et +50% au delà de 39h. Royal propose des négociations avec les partenaires sociaux, sans savoir surement, que pour signer un tel accord, il faut l'unanimité, donc quasiment impossible ...

21h52 : La petite phrase du débat? "Je veux être la présidente de ce qui marche", dit Ségolène Royal, "Eh bien moi, je veux être le président qui fera marcher ce qui ne marche pas", répond Nicolas Sarkozy.

21h55 : Les pôles de compétitivité, Sarkozy demande à Royal pourquoi si ça ne marchait pas comme elle l'affirme, elle en parle si souvent au niveau de sa région.

22h00 : Le retraites, Royal affirme qu'elle créera une taxe boursière pour les financer, mais quand Sarkozy lui demande le montant de cette taxe, elle répond qu'elle sera du niveau de ce qui est souhaitable .... (sic) et que ce sera discuté avec les partenaires sociaux ...

22h30: Débat sur l'énergie, gros flou, balle au centre? Les deux ont faut sur le chiffre, Ségolène Royal prétend que c'est 17% le nucléaire, Sarkozy plus de 50%. En fait c'est 78% de l'énergie électrique en france qui est apporté par le nucléaire. Par contre elle a raison sur l'EPR, c'est la 3e pas la 4e génération. En même temps on s'en fout :)

22h45: Gros mensonge de Royal sur les effectifs de l'éducation nationale. Elle prétend qu'il y a eu 100.000 suppressions, en fait les postes ont été transferés aux régions et leur nombre a augmenté. Elle annonce vouloir créer de nouveaux postes mais ne rien changer sur le fond. je veux, je veux, je veux..

22h50: Ségolène Royal veut tout étatiser, Nicolas Sarkozy propose une solution qui mélange privé et public. Ségolène Royal méprise en se moquant du droit opposable. Elle le prend pour un con de façon méprisante. Elle rit ouvertement avec un ton très aggressif. Sarkozy s'engage sur un résultat en montrant que Royal c'est des promesses intenables.

22h55: Encore plus agressive. Elle l'accuse d'être imoral. Elle interrompt tout le monde. Je Je Je. L'agressivité est du côté de Royal, pas de Sarkozy. "Non je ne me calmerai pas, non je me calmerai pas" "quand je serai présidente de la république". Ultra agressive. "Je ne m'énerve pas", "non je ne m'énerve pas" "immoral!! immoral!!" "Je ne mens pas, je ne mens pas". Hystérique?

23h: "Je ne vous ai pas traité de menteur" =>> Mensonge éhonté de Royal

23h05: Aucun intérêt des deux côtés, Sarko case une date pour montrer que lui connait le dossier. Royal tique

23h10: Elle esquive sur la Turquie. Elle est assommée, évite, ne répond pas. Sarkozy est clair: Non à la Turquie en Europe.

23h15: Elle se fait assassiner sur la Chine. Elle veut le boycott mais y va. Et félicite la justice chinoise.. 10.000 exécutions par an. Elle brode sur les camions frigorifiques africains. "Comment se fait il? Comment se fait il?" Elle a plus de deux minutes de temps de parole en plus alors qu'elle a commencé. Elle ne laisse pas parler.

23h20: Sans papiers. Position claire de Sarkozy. Elle l'accuse et le prend pour un con. "Ce n'est pas ce que je viens de dire" "écoutez moi".

23h25: Ségolène Royal est retoquée par les journalistes qui lui demandent de ne pas esquiver et de laisser parler Sarko. Sarko "je n'ai pas changé mon projet entre le premier et le second tour". Petite pique assassine qui porte. Elle esquive la question de sa majorité.

23h30: Elle est chiante.. je m'endors. Sarkozy rend ses 3 minutes à madame Royal, lui fait l'aumone. +1 pour Sarkozy qui se montre beau joueur

Conclusion: Sarkozy fait la figure imposée, fait son éloge. Aucun intérêt particulier. "C'est une concurrente, pas un adversaire" Ségolène Royal: "Je m'abstiens de tout jugement personnalisé". ???? Elle ramène tout à son sexe. "Je suis une femme". "Je suis une mère de famille". Horripilant et antiféministe

Résumé: Débat sans intérêt comme prévu, très clairement à l'avantage de Nicolas Sarkozy, posé, réfléchi et connaissant ses dossiers (voir le nucléaire ou Royal l' agresse avec un chiffre complètement faux de 17%). Ségolène Royal est apparue instable, très aggressive, ne sachant pas dialoguer ni écouter et multipliant les imprécations haineuses. Ce débat a confirmé:

  • L'incompétence de Royal qui attaque en demandant un chiffre précis alors que le sien est le plus faux et de beaucoup (17% au lieu de 78%) => Mauvais bachotage, recalée pour insolence en plus
  • Elle est TRES aggressive. Elle accuse d'immoralité, se met en colère, s'énerve.
  • Et vous que retenez vous de plus en quelques mots?
Merci à tous les lecteurs, les statistiquez du blog ont littéralement explosées pour passer à 20.000 pages vues sur la journée au lieu d'un précédent maximum deux fois moindre. Vos réactions sont attendues pour un billet à froid demain.

La vérité sur Royal: L'express enquête

Le journal l'Express consacre un très bon article à la vérité sur Ségolène Royal au dela de l'apparence. Morceaux choisis ci-dessous. Nul doute qu'il s'agit d'une manipulation de la presse sarkozyste aux ordres du grand satan...

  • Royal est sectaire? Vrai

Elle considère que ses adversaires politiques sont des ennemis, et que toute marque de civilité relève de l'hypocrisie. En décembre 2006, lors de son voyage en Israël, elle a ainsi refusé de saluer Françoise de Panafieu, rappelant que, la veille du jour où les deux femmes se sont croisées, la députée UMP avait eu à son égard des propos que Ségolène Royal jugeait désobligeants. En 2004, lorsqu'elle a pris ses fonctions à la tête de la région Poitou-Charentes, elle avait refusé, comme c'était la tradition jusque-là, que les élus de l'opposition participent au déjeuner après une réunion de la commission permanente. D'après la nouvelle présidente, ce n'était pas à la majorité de payer leur repas

  • Royal décide toute seule? Vrai

La candidate socialiste a une particularité, elle ne doute absolument de rien - c'est une force, qui lui a permis de tenir notamment face aux attaques de ses propres amis, et c'est une faiblesse, qui l'isole dans sa pratique du pouvoir. Depuis le début de la campagne interne pour l'investiture, elle est convaincue d'avoir choisi la bonne stratégie, convaincue aussi qu'elle n'est jamais meilleure que lorsqu'elle se fie à son instinct. Rares sont les proches avec qui elle discute vraiment - la plupart des membres de sa propre équipe ont régulièrement découvert dans la presse ses initiatives, l'assemblée constituante pour réformer la Constitution, le contrat première chance... Jusqu'à sa main tendue à François Bayrou: «C'est elle, la candidate», rétorque sèchement François Rebsamen, l'un de ses deux directeurs de campagne, lorsqu'il est interrogé sur la méthode.

Royal utilise ses enfants pour sa com? Vrai

Elle a compris très tôt la puissance de l'image maternelle. En 1988, toute jeune députée, Ségolène Royal pose donnant le biberon à son troisième enfant; en 1992, alors qu'elle est ministre, elle accueille le photographe de Paris Match à la maternité quelques heures à peine après la naissance de sa dernière fille. Mère de quatre enfants, elle n'a jamais hésité à se mettre en scène avec eux dans la presse, notamment dans le magazine Elle et dans Paris Match: en septembre 2005, l'interview où elle se déclare candidate à l'investiture socialiste est illustrée par une série de clichés d'elle et de sa fille Flora sur la pelouse d'une belle avenue du VIIe arrondissement de Paris. Rien à voir avec la politique! Depuis, c'est plutôt avec son fils aîné qu'elle est souvent photographiée: Thomas Hollande s'est totalement investi dans la campagne de sa mère, participant notamment à la création de la «Ségosphère» sur Internet. Au soir du premier tour, le 22 avril, il ne la quitte pas d'une semelle…

Royal a réduit le train de vie de la région Poitou-Charentes? Faux

A peine élue, la présidente annonce une réduction du train de vie de la région. Premières mesures chocs: exit la Renault VelSatis et le champagne, les indemnités des vice-présidents baissent de 10%, etc. Hic, elle ne connait pas le mécanisme du leasing et la région payera donc la VelSatis plus de nouvelle voiture dont un cabriolet pour Royal. Relevant moins du symbole, les coupes sombres dans les crédits d'investissement et la politique d'internalisation, notamment dans la communication et les aides aux entreprises, auraient dégagé 15 millions d'euros d'économies depuis 2004. De quoi expliquer la - relative - modération de l'augmentation de la fiscalité régionale ( 14,5% sur la période). Mais, revers de cette gestion qui se veut vertueuse, la «réévaluation des modes d'intervention de la région» s'est accompagnée d'une explosion des effectifs (de 316 à plus de 700, hors transferts de compétence de l'Etat, bien sûr). D'où l'augmentation des frais de structure, au total, passés de 23,9 millions d'euros en 2004 à quelque 34 millions cette année.

Royal a gagné le procès intenté par deux ex-collaboratrices? Faux

La Cour de cassation a renvoyé le dossier devant la cour d'appel de Rennes, et la date du nouveau procès n'est pas encore fixée. Depuis plus de dix ans, deux anciennes assistantes parlementaires de la députée des Deux-Sèvres bataillent pour obtenir le paiement de deux mois de salaire qu'elles estiment leur être dû. Après avoir perdu devant les prud'hommes puis devant la cour d'appel de Poitiers, elles ont obtenu gain de cause, le 16 janvier dernier, devant la plus haute juridiction du pays. Si Ségolène Royal était élue à l'Elysée, l'immunité présidentielle prolongerait la procédure d'au moins cinq années supplémentaires.
Par ailleurs, la présidente de région fait l'objet d'une plainte pour harcèlement moral déposée en novembre 2006 par le directeur du fonds régional d'art contemporain de Poitou-Charentes, un homme toujours classé à gauche sur l'échiquier politique.

Royal joue du fait d'être une femme? Vrai

Trois fois vrai!!! Lorsqu'elle était candidate à l'investiture socialiste, l'un de ses premiers arguments tenait à son sexe: «Le temps de l'harmonie entre les hommes et les femmes est venu», affirma-t-elle un soir sur TF 1. Pendant presque toute la campagne interne, elle répondait aux journalistes dont les questions l'agaçaient: «Vous ne me demanderiez pas cela si j'étais un homme!» Le soir du dernier débat avec ses compétiteurs, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn, alors qu'on lui demandait de résumer sa différence, elle répondit, en désignant sa silhouette: «Ma différence, elle est visible!» Avant le 22 avril, elle n'a d'ailleurs pas hésité à utiliser l'argument de son sexe pour en appeler au vote des femmes.

Les amis de Ségolène Royal: Michel Onfray

“Cette fausse héritière de Mai, véritable fille du pompidolisme ou du giscardisme formaté par Science Po et l’Ecole Nationale d’Administration, n’a pas d’idées, pas de programme. Son fantasme autoritaire et disciplinaire est mal dissimulé par le sourire et les tailleurs de sa féminitude. Elle ne défend pas une vision de la France, de l’Europe ou du Monde, mais une vision de petite-bourgeoise. Elle se sert du socialisme comme d’un escabeau pour réaliser son rêve de revanche personnelle. La misère du monde l’intéresse beaucoup moins que sa propre misère existentielle que prouvent ses errances qui font peine à voir…“


Michel Onfray, soutien de José Bové. Si Royal n'arrive même pas à unir sa famille poliitique, on se demande bien comment elle pourrait réunir les français.. De Besson à Séguéla, de Tapie à Hanin, de Glucksman à Bruckner en passant par Gallo, la gauche fuit l'autoritarisme de la maitresse d'école Royal. Qui sera le prochain?

Je ne fais qu'un seul geste, je retourne ma veste..


J'ai déjà eu l'occasion de le répeter à de nombreuses reprises, dans cette campagne Ségolène Royal suit le rythme imposé par Nicolas Sarkozy et ne fait que réagir à ses propositions sans avoir de programme clair ou cohérent. Une nouvelle illustration vient de nous être donnée hier lors du concert (et non meeting d'ailleurs) de soutien à la candidate socialiste organisée par la gauche caviar Jack Languienne qui clamait à toute force le danger que représente Nicolas Sarkozy (fasciste, raciste, haineux, fou, etc on ne va pas vous refaire la liste).
Ségolène Royal était devenue subitement la plus farouche des partisans du drapeau français et de la Marseillaise, qu'elle faisait chanter à la fin de ses meetings, sans la chanter elle même d'ailleurs, ce qui avait fait gloser les sarkozystes sur sa connaissance des paroles.. Cette prise de position "authentique" et "sincère" aura duré en tout et pour tout moins d'un mois. Il aura suffi que Nicolas Sarkozy s'élève contre l'héritage libertaire de mai 1968 pour que Démagolène oublie cette "conviction" et devienne d'un seul coup la passionara des émeutiers d'il y a quarante ans. Bien évidemment, la Marseillaise est donc passée à la trappe ces derniers jours, en particulier à Charlety. Nul doute cependant qu'entre aujourd'hui et le premier tour elle aura encore changé de convictions..

On observera avec plaisir que la plus réactionnaire des socialistes se soit carrément revendiquée l'héritière de mai 1968. Celle qui se revendique "candidate de la morale", qui lutte contre le string et qui "ne laissera pas insulter Dieu", oui celle là, Notre Dame du Poitou, se revendique sans rougir de l'héritage de mai 1968. La sagesse populaire dit "qui trop embrasse mal étreint" ou "on ne peut pas courir plusieurs lièvres à la fois". A défendre à la fois la morale et la permissivité, à encourager la "jouissance sans entraves" tout en bataillant contre le string, à dire tout et son contraire pour plaire à tout le monde, Ségolène Royal lève elle même le masque sur une personnalité prête à toutes les compromissions et à toutes les promesses pour se faire élire. Mais est ce une surprise? Souvenez vous de sa visite au Liban et en Israël: Elle avait dit sans ciller que le survol du territoire libanais par les avions israëliens était normal quand elle était en Israël puis scandaleux une fois de l'autre côté de la frontière..
Edit 11h58: A ceux qui clament que l'ivg ou la pilule sont l'héritage de mai 1968, une petite précision s'impose: Sur la pilule, elle date de 1967, difficile donc de prétendre que c'est l'héritage d'évènements arrivés un an après. Sinon, c'est Simone Veil, ministre de Valery Giscard d'Estaing qui est à l'origine de la légalisation de l'IVG en .. 1975. Simone Veil est présidente du comité de soutien à Nicolas Sarkozy..

Jean Peyrelevade, conseiller de François Bayrou sur les propositions "obscènes" de Royal


Jean Peyrelevade, conseiller de François Bayrou :

“Les propositions de Ségolène Royal à François Bayrou sont obscènes et donc maladroites. Au point d’être sans doute contre-productives en termes électoraux.

D’abord pour des raisons de forme. Comment peut-on aujourd’hui proposer un débat, des ministres, demain Matignon peut-être, à quelqu’un dont on disait hier qu’ “il n’était pas le troisième homme”, qu’il était un “homme de droite” (citations de François Hollande), qu’il n’avait “pas de programme” (Ségolène Royal). L’affolement de la direction socialiste est-il si grand (et la peur de perdre) qu’elle envisage officiellement de s’allier avec qui était jusqu’à présent récusé ?

Ensuite pour des raisons de fond. L’ “ouverture” de Ségolène Royal constitue une double erreur de diagnostic.

(..)

Sur le parti socialiste en second lieu. Celui-ci n’a plus beaucoup de réserves à gauche. Le Parti Communiste a disparu. Les voix de l’extrême gauche sont divisées, marginales, incohérentes, purement protestataires : les récupérer durablement nécessitera un grand effort pour un maigre résultat. Cet éclatement de la gauche en chapelles inconciliables est à la fois cause et conséquence de l’impéritie intellectuelle du PS. Ce dernier n’a plus de ligne directrice dominante. Qu’y a-t-il de commun entre Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn ? Divisé entre social-démocratie et gauche protestataire, entre économie de marché et étatisme, entre pro-européens et anti-mondialistes, le Parti Socialiste n’est plus en état de gouverner durablement le pays.

Il lui faudrait d’abord surmonter sa crise et se réformer. A terme, l’alliance de sa composante sociale-démocrate et du centre est la seule chance pour la gauche de gouvernement de revenir au pouvoir. Mais cela nécessite du soin, du temps, un long mûrissement et ne se fait pas à l’arraché, dans l’humiliation du partenaire hier vilipendé. D’autant qu’à mon sens ce sont le centre et François Bayrou qui seront en fait le vrai moteur, les vrais pivots du changement, pas le PS lui même qui risque, au lendemain de l’élection présidentielle, de se déchirer encore plus.

Voilà pourquoi, entre autres raisons, François Bayrou n’a pas répondu (et ne répondra pas) à des avances inconvenantes.

Jean Peyrelevade
ancien Président du Crédit Lyonnais
conseiller de François Bayrou

mardi 1 mai 2007

Débat Nicolas Sarkozy - Ségolène Royal: Détails, résumé des infos et photos



Résumé des informations disponibles:
Le débat commencera à 20h demain, mercredi 2 mai 2007. Il sera animé par Arlette Chabot et Patrick Poivre d'Arvor, malgré les réticences initiales de Ségolène Royal. Celle ci a du en effet s'incliner, chaque chaîne n'ayant proposé qu'un seul nom. Les autres années, les candidats choisissaient les journalistes, ce ne sera donc pas le cas en 2007. A noter que des journalistes ou des candidats, aucun n'a participé à un débat présidentiel dans le passé. Remarquez également que, contrairement à l'image de France Soir, Arlette Chabot ne devrait pas porter de cravate ;)

Le débat durera deux heures et sera retransmis en direct sur TF1 et France 2. M6 mais également NRJ12 devrait retransmettre le débat en direct, profitant des images mises gratuitement à disposition et filmées par Jérôme Revon.

Le décor sera minimaliste, voir l'illustration diffusée par France Soir, et plus moderne. Une nécéssité pour un débat qui n'avait plus été organisé depuis 12 ans. En effet, en 2002, Jacques Chirac avait refusé de débattre avec Jean-Marie Le Pen. Précisément, voici ce qui changera: Les deux candidats seront bien plus proches l'un de l'autre, face à face, afin de permettre un échange yeux dans les yeux. La table sera pleine, on ne verra donc pas les jambes des candidats. Il restait à arrêter lundi soir le choix du matériau : bois ou plexiglas sablé ? En tout cas pas du verre, à cause des reflets. Chaque candidat amène son équipe de maquillage. Au CSA, les participants ont également décidé du nom du réalisateur et de l'absence de plan de coupe (images montrant un candidat lorsque l'autre parle)

Vidéo: La diabolisation de Nicolas Sarkozy va jusqu'à l'étranger

Rétablissons la vérité: La prise d'otage de la maternelle de Neuilly



Sarkozy l'instable, le fou, le dangereux, le malade.. ça vous parait crédible ou de la diabolisation à la sauce Royal? Jugez avec la vidéo et ouvrez le débat ici!

Arnaud Montebourg est aussi ignorant et flou que Ségolène Royal



En 10 minutes, il esquive, il se défile et finalement ne donne pas la réponse à une question simple. Au final, on ne sait toujours pas quelle est la position de Royal.. Petite info intéressante sinon tirée de l'émission: Tous les candidats qui ont appelé à voter Royal sont pour la régularisation massive de tous les sans-papiers.

Jacques Séguéla s'explique: "Je ne vote pas Sarkozy, je vote pour la France!"



Jacques Séguéla a voté Ségolène Royal au premier tour. Au second tour, il votera pour Nicolas Sarkozy. Il déclare: "Je ne vote pas Sarkozy, je vote pour la France!"

Nouveaux soutiens pour Ségolène Royal: Des terroristes


Le mouvement de résistance iranien des Moujahidine du peuple (OMPI), réfugié en Irak, a appelé samedi 28 avril ses sympathisants français à voter pour Ségolène Royal à l'élection présidentielle, lors d'un rassemblement au nord de Bagdad.

"En exprimant notre soutien pour Ségolène Royal à l'élection présidentielle française, nous demandons à tous nos amis, en particulier aux musulmans de France, de voter pour elle", a expliqué l'organisation dans un communiqué publié depuis leur quartier général, un camp situé à Ashraf, à 80 km au nord de Bagdad.

L'organisation des Moujahidine du peuple est inscrite depuis 2002 sur la liste des organisations terroristes dressée par l'Union européenne.

Décidément, après le Hezbollah, Ségolène Royal a une grand affinité avec les mouvements terroristes. Je ne lui ferai pas l'affront de dire qu'elle cautionne leurs idées, je pense qu'il s'agit juste d'une parfaite ignorance, d'incompétence.

source : Nouvel Obs
Photo:
Maryam Radjavi

Séguéla votait Royal au premier tour, il votera Sarkozy au second;


Le publicitaire Jacques Séguéla, qui avait orchestré les campagnes électorales de François Mitterrand, a annoncé mardi qu'il voterait Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier tour. "Je vais voter Nicolas Sarkozy. Cela fait 50 ans que je vote à gauche. Ce n'est pas une décision que j'ai prise en cinq minutes", a-t-il déclaré au préalable sur RTL. "Ségo m'a fait rêver et Sarko l'a fait", a-t-il lancé, en forme de slogan. Il a expliqué qu'un coup de fil passé par le candidat de l'UMP alors qu'il était en vacances au ski cet hiver l'avait "beaucoup troublé" et conclu: "C'est quand même le plus capable de rassembler les Français.

Après Bernard Tapie, Roger Hanin, Pascal Bruckner, Eric Besson, André Glucksman, c'est un nouvel homme de gauche qui rejoint Nicolas Sarkozy. Ségolène Royal n'a été suivie par aucun député ou sénateur UDF. Seule l'extrême gauche la suite.

lundi 30 avril 2007

Aperçu du débat de mercredi

Vous voulez un apercu vidéo du débat du deux mai qui opposera Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy? Regardez donc la vidéo de Philippe Douste Blazy, probablement le plus faible orateur du gouvernement, qui remet Ségolène Royal à sa place quand cette dernière montre son incompétence..

Le suicide?


Au vu de certaines attaques en dessous de la ceinture portées par Royal et ses soutiens, j'en viens à me demander si ils ne cherchent pas à se suicider en se décrédibilisant totalement. Deux exemples pour illustrer cet amateurisme dans les accusations basses voire carrément calomnieuses:


  • Ségolène Royal qui accuse Nicolas Sarkozy d'avoir fait pression sur le président du syndicat de la Presse Quotidienne Régionale pour annuler le débat qui l'a opposée à François Bayrou. Seul hic, elle n'avait même pas pris garde de vérifier si le dit président avait un "alibi" ou non.. A l'heure où selon Royal Sarkozy le menaçait de tous les maux, il était en fait en train de parler à un congrès.. Pas très pro madame Royal! Même dans la calomnie Ségolène Royal reste décidément très amateur. D'ailleurs le PQR dont le vice président est pourtant le président du Parti Radical de Gauche (qui soutient Royal à) a révélé que c'était Ségolène Royal qui avait exercé des pressions! Source: Le Figaro et l'Express

  • François Hollande, la tête d'un dépressif au bord du suicide, a accusé dimanche soir "les puissances d'argent et les puissances médiatiques", en évoquant la présence de Jean-Luc Lagardère au meeting de Bercy. Double hic, Jean-Luc Lagardère est mort il y a plus de 4 ans déjà et son fils Arnaud qui lui a succédé n'était pas là au meeting. Source: Le Monde et le JDD

Alors à votre avis, que vont ils encore inventer pour tenter de diaboliser davantage Nicolas Sarkozy?

Leçons de rhétorique socialiste


Je ne pensais pas qu'en relayant les propos de Michèle Alliot-Marie sur la versatilité des "convictions" de madame Royal, je mettrai ainsi en évidence une nouvelle fois la mécanique intellectuelle de diabolisation des adversaires de la candidate socialiste. Et pourtant.. Comme cela a été évoqué à de nombreuses reprises dans le passé, Ségolène Royal se sert de sa féminité comme un argument. Ce sont les phrases toutes faites "Le temps des femmes est venu", "Osez une femme à l'Elysée" qui visent à faire oublier le fond du problème: Il faut quelqu'un de compétent à l'Elysée et madame Royal ne l'est pas.
La même machine bien huilée s'est mise en route pour discréditer la ministre de la défense. Reprenons les évènements: Au cours du discours de bercy de Nicolas Sarkozy, "MAM" dénonce les convictions à géométrie variable de Ségolène Royal: Farouchement anti Bayrou avant le premier tour, elle se met à lui faire une parade de séduction immédiatement après. Sur les 35 heures, elle a tellement tergiversé que plus personne ne sait ce qu'elle pense. Sur l'énergie, elle veut augmenter les énergies renouvelables pour atteindre 20% du total puis finalement 50. Puis encore 20. Là encore personne ne sait qu'attendre à part des revirements successifs. Michèle Alliot Marie avait donc parfaitement raison de dénoncer celle qui change d'avis aussi souvent que de jupe.
Face à ce constat qu'ils ne peuvent nier, les partisans de Ségolène Royal ont donc resorti les vieilles méthodes connues afin d'esquiver. Mais bien sur, c'est une attaque machiste! Peu importe qu'Alliot Marie soit elle aussi une femme. Prenons l'exemple d'un commentaire -anonyme évidemment- laissé sur ce blog:

Quelle honte de la part d'un ministre d'attaquer si vulgairement parce qu'elle
est une femme
, une candidate à la Présidence. Quel propos machiste, sur qui
prend elle exemple pour parler ainsi? Ne connaît-elle pas l'histoire des femmes
qui se sont justement battues et révoltées contre ces pratiques ultra
conservatrices, sectaires et anti-paritaires
, dont elle profité
jusqu’aujourd’hui

Repérer la phrase "parce que c'est une femme". Toute l'arnaque est là. Quand on critique Ségolène Royal sur son inconstance, la parade universelle resort. Alors que MAM dit "parce qu'elle est incompétente et inconstante", les Royalistes transforment cela en "parce que c'est une femme". Le tour est joué..

De même, prenons cet autre commentaire, lui aussi anonyme:

Enfin nous n'acceptons les propos machiste sur Mme Royal car c'est une insulte à
toute les femmes


Indépendamment des fautes d'orthographe et des lacunes syntaxiques assez inquiétantes, ce commentaire est une nouvelle illustration des méthodes Royalistes. Evidemment il commençait par comparer Nicolas Sarkozy à .. Hitler rien que ça! Et de même vous voyez l'adjectif machiste introduit en douce pour discréditer la critique de fond. Et bien non cher anonyme, ce n'est pas une insulte à toutes les femmes. De même que dire d'un homme incompétent qu'il est incompétent n'est pas une insulte à tous les hommes. J'ose le dire, dénoncer l'incompétence d'une femme, c'est être féministe et cacher son incompétence au prétexte que c'est une femme, c'est de l'antiféminisme!

Edit 13h20: Extrait de nouveaux commentaires

Je voterai l’antifascisme, la toute puissance, je n’ai pas besoin d’un père
fouettard pour avancer dans le merdier qu’ils entretiennent pour gagner plus,
plus, plus et se servir de nous comme des porcs ou des poulets dans les élevages
industriels.


Sans commentaire :)

Selon MAM, Royal change d'idées comme de jupe

La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie accuse la candidate socialiste à l'élection présidentielle Ségolène Royal de "changer d'idées comme de jupe" et conteste sa compétence pour faire face aux "défis" auxquels la France est confrontée.

"Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui change d'idées aussi souvent que de jupe", a-t-elle lancé devant 30.000 personnes réunies au Palais omnisports de Paris Bercy pour le dernier meeting parisien du candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy. "Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui dit une chose d'un côté d'une frontière et une autre chose, le contraire, de l'autre côté de la frontière. Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui ne sait même pas quel est le gouvernement en Afghanistan, nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui ne connaît pas les problèmes de défense nationale mais qui établit la politique énergétique et nucléaire sur un coin de table avec comme seul conseiller un représentant de Greenpeace", a-t-elle ajouté.

dimanche 29 avril 2007

Chiffre intéressant

Le Monde nous apprend aujourd'hui que la première motivation du vote de Ségolène Royal c'est.. le rejet. Pas du tout l'adhésion à un projet où à une personnalité. Non, rien que le rejet comme seul programme. 56% des électeurs de Ségolène Royal ont comme seule motivation le rejet, suivant la diabolisation lancée par le Parti Socialiste. Inquiétant..

Pour le syndicat de la presse régionale, les pressions sont venues de Mme Royal, non de M. Sarkozy

A lire: Pour le syndicat de la presse régionale, les pressions sont venues de Mme Royal, non de M. Sarkozy

Ah là là, assumer ses magouilles...

Jusqu'à peu, le PS a tappé énormément sur Bayrou. Par opportunisme, Royal essaye de se le rallier désormais. Le PS tente donc d'effacer ce qu'il a pu dire de par le passé avec plus ou moins de succès.. Exemple: Le site "tout sur Bayrou" qui recensait des argumentaires pour lutter contre lui a été censuré par la rue de Solferino.. Derrière un incompréhensible "This user has elected to delete their account and the content is no longer available.", il faut lire "Désolé, notre stratégie marketing a changé. Veuillez arrêter de croire qu'on est de gauche et vous rendre sur "Tous avec Bayrou""; Il faut une sacrée dose d'opportunisme..

http://toutsurbayrou.parti-socialiste.fr/
Version avant censure, merci Google

"Non, il n'y a pas eu de pression de Nicolas Sarkozy"

Le président du Syndicat de la presse quotidienne régionale dément à nouveau toute pression de la part du candidat UMP, évoquant plutôt "une formidable machine à désinformer".

"Oui, le syndicat a été délibérément l'instrument d'une campagne orchestrée. Non, Mme Royal, il n'y a pas eu de pression de Nicolas Sarkozy. En revanche, il y en a eu de très fortes de votre côté, exercées directement par votre équipe, et aussi par vous-même à travers vos déclarations", poursuit le président du SPQR. Il réaffirme par ailleurs ne pas avoir rencontré Nicolas Sarkozy jeudi matin contrairement aux affirmations de Ségolène Royal.


Encore une fois, le sectarisme, la calomnie et la diffamation sont dans un camp et un seul. Celui de madame Royal

Source: TF1

samedi 28 avril 2007

Michel Charasse (PS) affiche sa sympathie vis à vis de Nicolas Sarkozy

Et vous, que votez vous au second tour?



Résultats à 13:11
1077 votants
Royal: 37,51%
Sarkozy: 62,49%

Rappels..




Qui a supprimé la double peine?
Qui a permis une baisse de 35% des morts sur les routes de France?
Qui est pour donner le droite de vote aux élections locales aux étrangers?
Qui a créé le conseil français du culte musulman pour faire naître une organisation représentative de l'Islam modéré de France?
Quel ministre de l'intérieur a arrêté Yvan Colonna, assassin du préfet Erignac?
Quel ministre de l'intérieur a évité qu'il y ait une seule victime pendant les émeutes des banlieues?
Qui a sauvé Alstom?
Qui a agi pour que les grandes surfaces baissent leurs prix?

Cette mise au point me parait importante au vu des commentaires et des mails d'une incroyable violence que je reçois sur ce blog. Au lieu d'écouter naïvement le discours manipulateur du PS sur "Sarko facho" et compagnie, jugez le sur ses actes!

vendredi 27 avril 2007

Diabolisation: Mensonges, trahisons et calomnies, la saga continue

Vidéo: L'esquive de Ségolène Royal, rien de nouveau sous le soleil

Débat Nicolas Sarkozy- Ségolène Royal du 2 mai: Avant première

Même à gauche, les délires antisarkozystes dégoutent


Au micro d’On refait le monde, sur RTL jeudi soir, Claude Askolovitch, journaliste d’investigation au Nouvel Observateur et aux convictions de gauche affirmées réagit aux attaques incessantes contre Nicolas Sarkozy:

Je pense également que Nicolas Sarkozy se promenait au bord de la Vologne quand le petit Grégory a été noyé et, à mon avis, il devait empoisonner les puits au Moyen-Âge


Mais bien évidemment, la diabolisation à l'encontre de Nicolas Sarkozy n'est qu'un fantasme.. Bien évidemment le Parti Socialiste est blanc comme neige et quand Ségolène Royal diffame, elle a raison car il faut tout faire pour faire barrage au candidat qui a été choisi avec une participation record par un français sur trois. Merci M. Askolovitch de nous montrer qu'heureusement tous les gens de gauche ne sont pas aussi simplistes et sectaires que cela.

Et un de plus


Ségolène Royal n'étant plus à une diffamation près, nouvelle attaque calomnieuse, reprise par le journal Le Monde; "Ségolène Royal a accusé vendredi devant la presse "le système médiatico-financier auquel est lié Nicolas Sarkozy" de vouloir empêcher son débat avec François Bayrou"

Ségolène Royal, une façon nouvelle de faire de la politique.. On l'avait vu dans le passé, c'est confirmé ici!

Nicolas Sarkozy a dénoncé des "procès de Moscou" et invité Royal ou Bayrou la moindre preuve de ce qu'ils laissent sous entendre pour le salir. Pour l'instant, on attend toujours de même que pour toutes les autres attaques diffamatoires depuis le début de la campagne ..

Ségolène Royal s'enfonce dans les abysses de l'antiféminisme


Ségolène Royal s'enfonce avec délices dans les abysses de l'antiféminisme par de nouveaux appels pour l'élire car elle est une femme. Ainsi, invitée sur le plateau de TF1 jeudi soir, la candidate LCR/LO/PCF/Verts/PS a insisté lourdement sur le fait qu'elle soit une femme, répétant par exemple: "Ayez l'audace de voter pour une femme" à l'intention des téléspectateurs.

Votez pour une femme à l'heure actuelle n'a rien d'une quelconque audace mais par contre a tout les traits de l'antiféminisme en considérant qu'une femme ne doit pas être jugée sur ses compétences mais sur son sexe. C'est un argument aussi idiot que de refuser de voter pour une femme car c'est une femme.

D'ailleurs les femmes françaises ne s'y sont pas trompées; 33% ont voté pour Sarkozy au premier tour, contre 27% pour elle.

Notre ligne ici est claire, nous ne voterons pas pour Ségolène Royal non par machisme comme elle caractérise tous ses adversaires mais pour des raisons de fond:
Pratiques antidémocratiques 1 2 3 4 5
Incompétence et inconstance 1 2 3
Réactionnaire et antiféministe 1 2 3
Refus du débat de fond 1 2 3
Les quelques exemples donnés (1, 2 et 3) ne sont que des exemples pris au hasard dans la longue liste des bourdes ou maneuvres inquiétantes mises en place par Ségolène Royal. Nous vous invitons à chercher dans les archives pour trouver le reste et à nous laisser des commentaires si vous pensez que nous avons oublié quelque chose.

Nota Bene: L'illustration est l'actrice Ava Gardner. En effet, les métiers du spectacles sont les seuls dans lesquels on ait le droit de discriminer quelqu'un en fonction de son sexe ou de son apparence physique.