jeudi 3 mai 2007

La petite phrase qu'on retiendra du débat


Du débat, on atttendait une réplique qui resterait dans l'histoire. On avait eu le "monopole du coeur" en 1974, on avait eu l'échange à fleurets mouchetés entre un "président" et un "premier ministre" (1988). En 2007, voici la petite phrase qui restera:

« Je veux être la présidente de ce qui marche », a risqué Ségolène Royal, avant
de se faire moucher:
« Eh bien moi je veux être le président de ce qui ne marche pas », a répliqué Nicolas Sarkozy. « C'est pour régler les problèmes qu'on cherche à être élu »
C'est probablement tout ce que l'on retiendra avec le pétage de plombs de Royal dans ce débat que majoritairement les journalistes considèrent une réussite pour Nicolas Sarkozy. On remarquera que Royal cherche une fois de plus à esquiver la difficulté, cherchant à ne rien changer pour contenter tout le monde. Dimanche, votez pour donner à Nicolas Sarkozy la plus large majorité possible et permettre à la France de se réformer!


5 commentaires:

Nathalie a dit…

C'est vrai qu'elle était proche du catcheur hier la royal.. Sauf qu'on voyait que pour elle, ce n'était pas une feinte quand elle a pêté une durite. Elle est effectivement instable et violente comme l'a montré son comportement face à Nolwenn

steve a dit…

Je suis choqué de voir à quel point Mme Royal peut se défendre en tant que personne au lieu de défendre son programme face aux fraçais. Je l'ai trouvée fausse, un sourire trop présent au lieu de tenter de convaincre les français elle a tenter de les charmer... Ce n'est pas le rôle de la France de charmer ces interlocuteurs !!! C'est pour cette raison que je voterai M.Nicolas Sarkozy pour la présidence à la République.

Anonyme a dit…

En fait c'est Mme Royal qui est dangereuse pour la France et non pas Sarko que l'on a voulu diaboliser

TheAbyss a dit…

c'est pitoyable ce genre de jeu de mots débiles, surtout de la part d'un mec formé pour être avocat, qui joue sur les mots au lieu de réfléchir et de proposer des choses concrètes et de faire des phrases au lieu de chercher à casser et à placer des pourcentages utopiques à tout bout de champ. Ce commentaire sera surement effacé mais je n'en attends pas moins de la part de partisans qui utilisent les méthodes propagandistes basées sur le choc de l'image et des montages à la con pour essayer de valoriser un homme qui n'a d'égal à son arrogance de rhéteur que la petitesse de ses actions en coulisse et ses pressions sur les médias, sans parler du coup de main de PPDA qui l'a sauvé de l'humiliation.

ben a dit…

Je tiens à m'indigner devant la censure de ce site web !! Publiant des commentaires injurieux, voires racistes, et censurant beaucoup de commentaires constructifs, objectifs et rétablissant des oublis volontaires des hébergeurs de ce blog. Quelle honte !! N'oubliez pas les règles d'utilisation d'un blog !!