jeudi 18 janvier 2007

Je suspends Arnaud Montebourg un mois: Ma vraie nature ressort


Ca y est, ça commence à clasher dans mon équipe et les gens commencent à connaitre ma vrai personnalité. Parce qu'Arnaud Montebourg a fait une blague déplacée, je le suspend un mois. Je sais c'est indigne de quelqu'un qui prétend à l'Elysée. Je sais maintenant les français qui croyaient grâce à l'aide de TF1 que j'étais une mère poule gentille et affective vont comprendre la vérité. Mais que voulez vous, je n'ai pas pu me retenir. C'est ma nature qui ressort.

Oui je suis sèche, méchante, mère la pudeur et j'aime qu'on m'adore, qu'on ait le culte du chef. Je le sais. Vous, vous le savez car je vous l'ai avoué sur ce blog mais aussi par mes actions. Souvenez vous avant ce clash: Nolwenn, la militante MJS, souvenez vous encore Bernard Hanse qui s'est suicidé, souvenez vous encore Olivier Chupin qui a porté plainte contre moi pour harcèlement, souvenez vous encore quand j'ai porté plainte contre celui qui m'a entarté.

Mais tout le monde ne le sait pas encore. J'ai les médias suffisamment à la botte mais pour combien de temps? Internet m'inquiète car je sais que je ne pourrai pas contrôler la diffusion de la vérité. Là mes réseaux et ceux de mes communicants ne servent plus à rien. Là Nathalie Rastoin n'est d'aucun secours. Car les internautes eux ont accès à l'information sans filtre. Cherchez, ne vous satisfaisez pas de l'image de madone imposée par les médias. Résistez à la pensée unique!


Non Ségolhaine Royal n'est pas la femme parfaite, douce et à l'écoute. Elle est sourde, opportuniste, sèche et rigoriste. Accepterez vous le mythe imposé par les médias?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, dans la série, je suis la candidate de la morale en action, de la parole vraie, transparente, qui n'a rien à cacher, j'enjolive ma biographie et j'enterre mon père quand ça m'arrange : voir extrait diffusé dans DIMANCHE + du 21 janvier 2007, dans lequel j'explique que je ne suis pas une bourgeoise parisienne parachutée dans les 2 Sèvres : "Parisienne, non, je suis vosgienne; bourgeoise, je ne crois pas je suis la quatrième d'une famille de huit enfants,j'ai perdu mon père précocément ce qui a fait que j'ai dû faire mes études avec une bourse." D'accord, c'est ma première interview télé — en 1988. Et c'est vrai que j'ai eu droit à une bourse. Mais Papa est mort en 1983, et j'ai fini l'ENA en 1980. Flagrant délit de mensonge.

Anonyme a dit…

je rectifie : papa est mort en 1981.

robert ladent a dit…

Moi je pense comme Arnaud de Montebourg, le point faible de notre tres chere Segolène, c'est son compagnon, un véritable boulet qu'elle traine, et qui n'arrete pas de faire des gaffes, une sorte de Gaston Lagaffe, et si on perd les elections ça va être de sa faute à cet enculé!

J'espere que Ségolène va le quitter pour se mettre avec un homme mieux que ce blaireau. Et pourquoi pas se mettre avec Arnaud de Montebourg?