vendredi 10 novembre 2006

Ils vont marcher au pas!

J'ai choisi aujourd'hui de vous faire profiter d'un de mes discours qui devait rester confidentiel mais comme nous sommes maintenant grands amis, ça ne pose plus de problèmes. Découvrez mes positions sur les enseignants: Je « ne le crie pas sur les toits » parce que je « ne veut pas prendre des coups de la part des organisations syndicales ».

Dans cette vidéo, je reproche aussi aux professeurs de donner des cours moyennant finances dans « des entreprises cotées en Bourse de soutien scolaire » alors qu'ils « n'ont pas le temps de faire du soutien individualisé gratuit ».



Ségolène Royal

9 commentaires:

m1sterd a dit…

Bonjour,

Pour un échange de liens, ce sera avec plaisir.

m1sterd

m1sterd a dit…

Merci je vous ai ajouté aussi. Félicitations pour ce blog que je découvre et trouve très intéressant. Je reviendrai souvent. Bonne continuation! Et à bientôt peut-être : )

chevalier bougnat a dit…

Et ben, elle est belle la Ségolène ! D'une y'a aussi des étudiants qui donnent des cours à Acadomia, et de deux, si on arrêtait de traîner les profs dans la boue, de les faire passer pour des feignasses, si on les payait plus et si les parents éduquaient mieux leurs gamins et arrêtaient de croire que c'est aux profs de faire leur boulot, ça irait sans doute mieux dans le pays de France.
Avant le soutien scolaire, faudrait aussi voir toutes les suppressions de poste que les différents gouvernement y compris socialistes (oups, la Ségolène, t'as été ministre de l'Education au fait, pourquoi tu les as pas sorties tes belles réformes ? C'est clair que ta loi sur le poids des cartables, c'était un grand pas en avant ! Facile de se planquer quand on est pas au pouvoir) ont mis en place.
Etre enseignant, c'est ni un sacrifice, ni un sacerdoce, c'est un métier qui devrait être un peu plus reconnu. Alors les grandes leçons morales, venez les donner une fois que vous aurez vous même été profs, et pas dans les banlieues chics parisiennes.

Frederic a dit…

Qui n'a toujours pas compris que la campagne se joue sur le net...

http://fredbadina.hautetfort.com

Anonyme a dit…

Bonjour à tous, je viens de visionner la video sur les cours particuliers que les profs sont censés donner dans les boites privées. Vu le salaire qu'on leur verse, il y a très peu de profs concernés; il s'agit essentiellement d'étudiants.
Concernant les 35h de présence dans l'établissement, je signe tout de suite!! Vous me payer un ordinateur, vous me mettez à disposition un bureau ainsi que tous les ouvrages dont j'ai besoin. A moi les économies de place et de fournitures. A moi les soirées et les we tranquilles où je pourrai penser à autre chose qu'à mon travail. Mme Segolène, je vote pour vous tout de suite.

etienne a dit…

Madame Royal, vous êtes formidable : enfin quelqu'un qui ose mettre les pieds dans le plat ! Tous ces enseignants sont de grosses feignasses qui s'engraissent sur le dos des braves contribuables. Il faudrait les occuper également pendant leurs vacances : je ne doute pas que vous ayez aussi quelques bonnes idées dans ce sens. Vous seule êtes digne de succéder à Jacques Chirac : vous avez la même rigueur et la même compétence que lui et la même horreur de la démagogie ! Je suis de tout coeur avec vous...

Vanessa a dit…

Le vrai problème avec les profs c'est que ce sont des fonctionnaires et qu'une prof qui est en congé maladie pour dépression depuis 3ans puisse encore toucher son salaire... alors qu'on la voit faire du shopping tout les Samedi...

etienne a dit…

Oui, c'est un vrai scandale : il faudrait qu'elle reste terrée chez elle au pain sec et à l'eau : rassurez-vous, Chère Vanessa, il y a sûrement quelque chose de prévu dans le programme de Ségolène pour remédier à ce scandaleux état de fait ! Il faudrait aussi mieux vous renseigner : après trois ans de congé maladie, un salarié ne perçoit plus qu'une partie de son salaire (mais je suis d'accord avec vous, c'est encore trop !)

Anonyme a dit…

Bonjour,

je tiens à disposition de tous les cours et interrogations aque j'ai préparé le samedi 11 novembre.
De tels propos sur les enseignants sont dignes du bar du commerce, pas d'une enarque.
Croyez-vous que le temps de travail se résume aux temps de face à face avec les élèves.
De plus en classe les missions des profs du public sont de plus en plus difficiles ( la sélection des élèves est moins pratiquée que dans les établissements privés)

antton