samedi 10 février 2007

Du nouveau dans la collusion entre Ségolène Royal et les médias

Pour ceux qui en doutaient encore, voici une nouvelle illustration du soutien des médias à Ségolène Royal. Ils l'ont créé, ils continuent à la soutenir, quite à faire des victimes broyées dans la machine Ségolhaine, en l'occurence Gérald Dahan, qui l'avait piégée de même qu'il avait piégé avant Nicolas Sarkozy:

Le vendredi 09 février 2007

Agrandir l'image

Gérald Dahan
Photo archives La Presse

L'humoriste qui a piégé Ségolène Royal congédié

Presse Canadienne

Paris

Gérald Dahan, l'imitateur français qui a piégé la candidate socialiste dans la course à l'Elysée, Ségolène Royal, en se faisant passer pour le premier ministre québécois Jean Charest au téléphone a été remercié par le magazine Entrevue pour lequel il travaillait.

Pour justifier sa décision, le magazine soutient que l'humoriste a manqué d'éthique et d'honnêteté en participant «sciemment à la campagne de dénigrement d'un candidat à l'élection présidentielle».

Le canular devait être diffusé durant un prochain spectacle de l'humoriste et devait être publié dans le magazine dans son intégralité, mais après que des extraits eurent été repris par d'autres médias et après analyse de la situation, Entrevue a décidé de ne pas le diffuser et de cesser immédiatement toute collaboration avec Gérald Dahan.



Le magazine dit n'être ni proche de Nicolas Sarkozy, le candidat de l'UMP (Union pour un mouvement populaire) à la présidentielle, ni proche de Ségolène Royal, soulignant son respect des règles journalistiques.

La décision a été affichée sur le blog du magazine le 2 février dernier.

Sur un autre blog, le même jour, l'humoriste a rejeté les accusations, disant ne pas être un «Sakoziste». Il a ajouté qu'il ne voulait pas être manipulé. Selon lui, les dirigeants d'Entrevue se sont sentis lésés en raison de la diffusion de l'extrait dans d'autres médias et devraient l'avouer plutôt que de l'accuser de partialité.

Gérald Dahan a fait valoir par ailleurs qu'il a déjà piégé Nicolas Sarkozy il y a quelques années.

Le canular où l'humoriste piège Ségolène Royal avait été réalisé à la suite de la rencontre controversée de la candidate socialiste avec le chef péquiste André Boisclair à Paris à la fin du mois dernier.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Entrevue n'est peut-être proche ni de Ségolène, ni de Sarkozy... Mais il est clair que Dahan, lui, est proche de Sarko! Il a déjà animé des meetings de l'UMP!

Alibertine a dit…

Une question se pose avant les élections:
Etes-vous plutôt ségomaso ou sarkomaso?

Pour le savoir rendez-vous ici:

http://alternative-libertine.neufblog.com/mon_weblog/2007/02/test_sarkomaso_.html

Anonyme a dit…

SEGOLENE QUEL NOUS ESPLIQUE COMMENT QUEL VA FAIRE POUR METTRE LE SMIC A 1500 EURO . SANS ENPREMDRE DANS LA POCHE DE CHAQUE FRANCAIS QUEL NOUS EXPLIQUE.ET POUR LE RESTE SES PARIEL BEAUCOUP DE PROMESSE