mercredi 21 février 2007

Ils fuient le parti à cause d'elle: Suite et surement pas fin


Un nouveau qui part à cause de Ségolène Royal et de méthodes graves de mise en cause de la vie privée des gens: Eric Besson qui avait démissionné de son poste de responsable du chiffrage du projet de la candidate a quitté le PS suite aux attaques personnelles menées par les plus proches collaborateurs de Ségolhaine: Quelques extraits de sa lettre que l'AFP a révélée:

En cause, des membres de l’entourage immédiat de Ségolène Royal, qui «jouent un rôle majeur dans cette campagne». Invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 mercredi matin, Eric Besson a évoqué le «rôle excessif de conseillers qui font la pluie et le beau temps». «Quand la candidate, en réponse à Nicolas Hulot, dit qu'il y aura 50 % d'énergies renouvelables à l'horizon 2020, alors que le projet socialiste dit 20%, il a ensuite fallu cinq semaines pour revenir en arrière. Je ne conçois pas que le parti socialiste et sa candidate puissent être, sur ces questions-clés, à ce degré d'amateurisme», déplore Eric Besson.

Pour le seul PS, il fustige la «déconnexion» entre le siège du parti et la permanence de la candidate, et qualifie de «funeste erreur» la mise à l’écart de personnalités comme Dominique Strauss-Kahn ou Lionel Jospin.

Selon ce texte, «ceux qui ont cru devoir toucher» à sa vie privée en évoquant «de prétendues difficultés conjugales et familiales qui pouvaient expliquer sa supposée déprime» sont «à l’origine directe» de son départ du parti socialiste, pour qui «le combat politique n'autorise pas tout, surtout dans son propre parti».

A lire aussi:

  • Les autres qui ont fui la gauche à cause d'elle 2 3 4
  • Les menaces sur la liberté d'expression qu'elle fait courir 1 2 3 4

1 commentaire:

the-34 a dit…

y'a mélenchon qui pourrait partir lui aussi